Glossaire
Histoire de Gamartoh
Chronologie
0 Eclésie ∆ Création de Gamaroth
784 La naissance ∆ Apparition des premiers Omna sous forme draconienne.
812 Phrénia ∆ Apparition des premiers Ballan sous forme d'oiseau embrassé.
944 Premiers Conflits ∆ Dispute entre Ballan et Omna sur les ressources et territoires.
2099 Evolution ∆ Evolution des deux races pour devenir ce qu'ils sont désormais avec leur forme définitive.
2433 Spécificités ∆ Découvertes de dons particuliers pour certains êtres, création des castes.
3672 Début de la guerre ∆ Confrontation entre les Ballan et les Zabulon.
3844 Alliance ∆ Les Ballan acceptent enfin l'aide des Omna.
4581 Réforme ∆ Destruction de la planète, cette dernière ne devient qu'un ensemble d'îles flottant dans l'espace. Freedze parvient à finir le dernier Donjon manquant à l'élaboration de la lame Septiale.
4925 Délivrance ∆ Fin de la guerre avec les Zabulon, il n'en reste plus qu'un qui vit désormais dans le désert Sisinma.
4950 Rétribution ∆ Partage des îles restantes entre les Omna et les Ballan.
5463 Prophétie ∆ Les Dalaïdes annoncent l'arrivée d'un enfant particulier lié à une grande prophétie.
6612 Rencontre ∆ Freedze rencontre Aurore lors de son ascension en tant que dernière Elaspen.
7403 Méfiance ∆ Ezor met Freedze en garde contre Maélick et fait sous-entendre qu'Aurore est l'enfant de la prophétie.


L'histoire
• 0 Eclésie
Il n'y avait rien. Le vide dominait l'univers. L'être divin fit demi-tour sur lui-même, un pas devant l'autre. Lentement, il entra dans une bâtisse partiellement en ruine. Cheminant dans les dédales du palais en marbre dont la pureté était tachée par les gravats, le manteau de l'être unique trainait tel un ruisseau épousant les formes de la terre. L'être indescriptible répondant au nom d'Echemeck, arriva dans une salle où milles piliers soutenaient les étages supérieurs. Le plafond se faisait désirer, car, de nos yeux, il n'était pas possible de le voir tant les colonnes s'enfonçaient dans les ténèbres. Des fils par milliers pendaient de partout, tissant un univers dans le ciel comme on ne pouvait s'en douter.
Echemeck s'approcha d'une porte blanche ornée d'arabesques couleur Or. Poussant les lourdes portes par la force de sa volonté, il pénétra dans cette pièce immaculée de blanc, pure, sans la moindre trace de décombres. Arrivant devant un plateau doré flottant dans les airs sur lequel reposaient quatre petites sphères de couleur, le géant prit celle aux reflets rouges de sa main droite. La sphère flottait à quelques centimètres de sa paume tandis qu'il la remontait près de ses lèvres pour murmurer: « Andevam ». Alors la boule aux reflets flamboyants se mit à briller et partit dans les airs, de plus en plus haut jusqu'à ce qu'elle devienne invisible à notre oeil. En dehors de la cité, aux confins de l'infini, la petite sphère se plaça comme un cocon trouvant son nid douillet et commença à grandir. La petite boule devint une merveilleuse planète aux reflets rougeoyants depuis la cité en ruine. Contemplant cette création, il revint plusieurs siècles par la suite, prenant alors une autre petite sphère à laquelle il murmura: « Gamaroth ». La boule de terre concentrée brilla et partit à son tour se trouver un petit nid où elle grandit.
Il se tourna vers sa droite afin de créer un écran. À travers ce dernier était possible de voir une femme et un homme. Le créateur leur prononça quelques paroles avant qu'ils ne s'inclinent, tandis que l'écran disparaissait.

• 784 La naissance
Lors de leur première apparition, ces êtres étaient sous forme draconique. Arpentant les terres et étant craint de tous, ils étaient pourtant pacifiques. Le fait de devoir se nourrir les poussaient indéniablement à tuer, malgré eux. Petit à petit, ils s'organisèrent et créèrent alors une véritable colonie dirigée par une personne, un leader qui saurait les mener à la victoire dans n'importe quelle situation: Ezor. Cette dernière était toujours la première à montrer l'exemple à ses confrères, mais surtout elle savait les calmer en cas de débordement. Cette femme menait les siens d'une poigne de fer.

• 812 Phrénia
D'un volcan en fusion sortit des petits oiseaux complètement enflammés. On les nomme communément Phénix chez nous, pourtant il s'agit de ce qui deviendra les Ballan. Ces oiseaux ne pouvaient manger que des choses calcinées, c'est pourquoi ils brûlaient selon leur faim, ne cherchant qu'à subsister. Le volcan était comme leur mère, une entité qui représentait tout pour eux. Néanmoins, tout volcan symbolise cela à leurs yeux. C'est pourquoi les oiseaux bougeaient toujours en fonction de la fusion d'un nouveau volcan. Ils étaient toujours attirés par cet évènement... aujourd'hui encore d'ailleurs. C'est ainsi que petit à petit naquirent les premiers Ballan, sans se douter de ce qu'ils deviendraient avec le temps: les gardiens du feu.

• 944 Premier Conflit
Hélas des conflits entre les deux espèces se firent obligatoirement. Les Omna reprochaient aux Ballan de tout détruire autour d'eux. Ils ne parvenaient pas à se comprendre en raison de leur langage. D'innombrables pertes se firent à cause de cela. Et d'autres étaient à prévoir. Ezor partit dans un lieu que personne ne connaissait, elle prit alors une forme humaine, ce qui était encore impossible pour les autres êtres. La leader Omna s'en alla voir Maélick, le bibliothécaire de la bibliothèque de Lester, lieu alors inconnu des autres. Elle discuta longuement avec lui et pendant ce temps, le conflit continua de faire rage. Les Omna prirent le dessus mais les Ballan avaient un plan... incluant alors le nouveau-né surprotégé par Ezor elle-même et les plus puissants Omna: Freedze.
En effet, certains Ballan avaient trouvé le lieu secret où était élevé le jeune Omna et décidèrent de porter un grand coup en l'assassinant dans son nid de bébé. Nous sommes en 1945 et la guerre va bientôt se terminer sans que personne ne comprenne réellement pourquoi.
Tandis qu'un Ballan fonçait dans le lieu secret pour tuer l'enfant qui jouait tranquillement, ce dernier se mit à hurler de douleur et à se tordre sur place. Le Ballan stoppa son attaque faute de ne pas comprendre ce qui se passait et, sous ses yeux ébahis, découvrit l'évolution du plus jeune Omna. C'est à ce moment précis que Freedze fut le premier à prendre forme presque humaine. En effet, il possédait deux jambes et deux bras, une tête mais aussi des écailles sur certaines parties de son corps. Des cornes restaient sur sa tête, tandis que ses yeux brillaient de toute la puissance d'un Omna. Regardant celui qui voulait tantôt l'assassiner, il s'adressa simplement à lui dans une langue que le Ballan parvenait partiellement à comprendre.

• 2099 Evolution
C'est ainsi que l'évolution des races commença. Le Ballan nommé Arkin s'installa près de Freedze pour essayer de le comprendre, sans y parvenir, et tandis que les cris des Omna arrivant résonnaient, Arkin fut pris de peur. Il voulut s'enfuir bien que cela lui était désormais impossible car toutes les issus étaient en proie à l'arrivée des êtres immenses emplis d'écailles. C'est alors que le jeune Freedze prit dans ses petits bras une des ailes d'Arkin. La chaleur de ce minuscule corps bouleversa le Ballan qui sentit alors quelque chose d'inconnu. Sans qu'il ne sache pourquoi, son corps changea, un désir de prendre dans ses bras cette petite chose fragile, de la protéger bien que Freedze ne soit pas des siens.
Ezor fut la première à arriver sur les lieux, l'appel maternel qu'elle avait ressenti l'avait fait quitter la bibliothèque de Lester. Une fois sur place, sous sa forme Omna, la leader découvrit un petit être empli d'écailles et avec des cornes dans les bras d'un homme à la peau sombre sur laquelle parcouraient des tatouages. Le premier Ballan à prendre forme finale venait de se faire connaître des plus hauts Omna.
Tandis que les Omna ne comprenaient pas ce qui se passait; Ezor prit elle aussi forme humanoïde pour discuter avec Arkin. Plusieurs années après, tous parvenaient à prendre cette forme spécifique qui devint alors leur forme première. Plus maniable, moins voyante et surtout permettant de faire bien plus de chose. Un terrain d'entente se fit entre les deux races, et surtout, aucun des deux ne consommait autant qu'avant grâce à cette forme non animale. Arkin devint un des premiers Elaspen et conversa souvent et longuement avec Ezor de l'avenir de leur race. Une paix survint alors, et des accords furent signés dans cette langue que les deux races connaissaient, au détriment de leur langue de base qui devint obsolète.

• 2433 Spécificités
Suite à toute cette évolution, les Omna et Ballan découvrirent que sous ces nouvelles formes des pouvoirs en survinrent. En effet, certains se découvrirent des talents bien particuliers, et pour les Ballan, un pouvoir en plus se développa chez eux. Un palais avait été construit près du premier volcan qui avait donné naissance aux Ballan. C'est là que reviennent les Ballan après ce qu'ils nomment l'Amaraph. Une sorte d'embrassement qui leur permettent de renaitre, éliminant ainsi n'importe quel empoisonnement ou maladie. C'est ainsi que les castes se formèrent. Ezor annonça quant à elle son départ prochain pour un lieu non spécifié, et que le leader serait alors Freedze.
C'est en 2879 qu'Ezor quitte les siens, donnant à Freedze les pleins pouvoir malgré son jeune âge et les objections des plus anciens, plus particulièrement trois d'entre eux. Le jeune Omna dût faire face à une révolte parmi les siens, et sans qu'il ne parvienne à suivre l'exemple de son mentor, les Omna furent divisés en trois clans: Les Trylion, les Oxyor et les Memim. Malgré tout, les évolutions continuèrent, il existait quatre castes chez les Omna et cinq chez les Ballan.

• 3672 Début de la guerre
Depuis quelques années déjà, les Ballan avaient du mal avec des monstres nommés Zabulon. Aussi imposants qu'un Omna dans sa forme Animale, les Zabulon sont restés plus sauvages et violents. Des combats se sont alors répétés entre Ballan et Zabulon, amenant alors une guerre sans précédent. Un nombre considérablement élevé de morts fût épargné aux Ballan grâce à l'Amaraph, cependant les pertes ne purent être toutes évitées. Les Omna proposèrent de l'aide chacun leur tour. Néanmoins les Ballan refusèrent, stipulant que cela était leur combat et surtout qu'un peuple désorganisé ne pouvait pas les aider. Freedze, ne faisait partie d'aucun clan, et désormais seul, se lança dans la conquête de Donjons pour essayer de trouver des équipements permettant d'aider les Ballan. En même temps, il tenta de reconquérir son peuple et de les unir comme par le passé. Après avoir réussi à faire trois donjons en un temps-record, deux des trois clans acceptèrent enfin de travailler ensemble pour aider les Ballan. On parla alors d'une alliance entre clans. Pendant ce temps, le troisième refusa encore toutes négociations et le leader proposa un défi à Freedze. Si ce dernier parvint encore à réaliser deux donjons en deux jours, le clan Oxyor rejoindrait l'alliance Srinemy. C'est alors qu'une course contre la montre commença pour le jeune leader qui accepta la quête sans se douter de ce qu'il allait réellement créer.

• 3844 Alliance
Les Ballan acceptent enfin l'aide des Omna, Freedze étant parvenu à gagner le défi, le leader du clan Oxyor n'eut d'autres choix que d'accepter. Néanmoins Freedze fut gravement blessé à cause des donjons et se retrouva en soins intensifs chez les Ballan, tandis que les Omna se lancèrent à leur tour à l'assaut des Zabulon.
Lors d'une nuit noire, emplie de bruits de guerre, Maélick se faufila à travers le palais saint des Ballan pour y soigner Freedze. Ce dernier, ne le connaissant pas, posa maintes questions auxquelles aucune réponse ne lui fut fournie. L'homme, s'étant malgré tout présenté, il donna un fragment à Freedze, disant qu'il n'en manquait plus qu'un pour créer la lame Septiale. Une arme qui permettrait d'en appeler aux pouvoirs des dieux. Lame brisée par Ezor elle-même lors d'un sanglant combat que les histoires ne content pas. Puis l'homme disparut, laissant le jeune leader dans l'interrogation totale.

• 4581 Réforme
Freedze explique donc la visite de l'homme et ses soins miraculeux aux leaders des différentes factions. Il annonce donc son départ pour le dernier donjon connu: La tour Maudite. Il annonce son retour dès que possible avec une arme capable de tuer plus facilement un Zabulon. Ces monstres étant des plus résistants, il fallait plusieurs Ballan et Omna pour espérer pouvoir en tuer un seul, or ils étaient des milliers.
C'est ainsi que Freedze entra dans le pire des donjons, celui qui ne fut jamais terminé, et surtout le plus craint. Hélas, pendant son ascension dans le donjon, une catastrophe arriva: la planète partit en lambeau. Il n'en reste désormais plus que sept îles flottant dans l'espace. Fort heureusement, une sphère semblait protéger la planète du reste de l'espace, permettant malgré tout aux Omna et Ballan de voler d'une île à une autre. La tour fut affectée par ce bouleversement, faisant vivre à Freedze des choses dont il refusa toujours de parler. Ce moment de sa vie lui fût particulièrement douloureux.
Pourtant il parvint à gagner le donjon et, à son plus grand étonnement lors de son retour, Freedze découvrit ce qu'il restait de la planète. Il se rendit dans une forge pour réparer l'épée mais ne savait pas comment cette dernière fonctionnait. Il dut cependant partir sur le champ de bataille avec.

• 4925 Délivrance
C'est ainsi que Freedze revint, voyant à quel point les Zabulon avaient l'avantage, la peur le saisit. Comment une simple épée pouvait tous les sauver ? Repensant aux paroles de Maélick, Freedze décida de placer toute sa confiance dans la lame de son ancien mentor. Il fonça contre un ennemi qu'étrangement il put pourfendre d'un coup. Regardant la lame avec étonnement, il fût horrifié par la puissance qu'elle dégageait. Une aura bleutée, glacée, s'en émanait. L'Omna sentait ce pouvoir le parcourir, le consumer. C'est donc le plus vite possible qu'il fit passer l'ordre d'attirer tous les Zabulon en la région où il se situait. La lame permit à Freedze de tuer bien des Zabulon, néanmoins, alors qu'un seul restait encore debout, le leader des Omna sembla défaillir face à la lame.
Le dernier Zabulon, voyant la lame, se mit à hurler comme jamais encore on ne l'avait entendu. Il poussa un cri tellement strident que tous les êtres proches furent soufflés comme de vulgaires grains de sable. Freedze, ayant planté sa lame dans le sol, resta à sa place, un genou à terre. C'est alors qu'une corde se dessina autour du Zabulon, la corde était en réalité une laisse comme jamais encore l'Omna n'en avait vu. Maélick sourit à Freedze, annonçant qu'il souhaitait garder celui-là pour protéger un lieu très précieux. Le monstre voulu s'en prendre au mystérieux Maélick, néanmoins ce dernier lui interdit de bouger. Il s'approcha aussi pour prendre la lame, disant à Freedze qu'il la lui rendrait un jour.
Tandis que Freedze entendit la moitié de ces mots, il s'évanouit. A son réveil, le Zabulon, Maélick et la lame n'étaient plus là.

• 4950 Rétribution
Freedze mit plusieurs semaines à se remettre des effets de la lame. Non mécontent de ne plus la posséder, il fut cependant préoccupé de l'utilisation qu'allait en faire Maélick. D'ailleurs, bien qu'il lui était reconnaissant, Freedze n'aimait pas ce personnage. Les trois leaders des clans Omna vinrent jurer allégeance à Freedze pendant son temps de récupération. L'alliance Srinemy était donc finalement formée.
Au vu de la nouvelle structure de la planète, les Omna et les Ballan décidèrent de se partager les terres de manière équitable afin d'éviter de nouveaux conflits.

• 5463 Prophétie
Malgré ce temps de paix, les Dalaïdes; oracles des Ballan, annoncèrent l'arrivée d'un enfant particulier lié à une grande prophétie. Rares sont les personnes qui ne connaissent pas cette histoire. On dit qu'un enfant naissant dans de mystérieuses conditions se verrait être la clé d'un donjon primordial pour la survit de Gamaroth lors de l'affrontement final. Les Dalaïdes ne voyant que des brides d'informations ne purent jamais répondre à la moindre question comme: « Quel affrontement ? », « Contre qui ? », « Comment cela, clé? »
Freedze, surnommé alors le « maître des donjons », fût parmi les premiers à apprendre la nouvelle. Il commença donc à faire des recherches sur ce sujet.

• 6612 Rencontre
Un événement sans précédent parmi les Ballan se présida cette année là. En effet; une jeune Ballan, Aurore, est nommée Elaspen en raison de sa grande puissance. Les Dalaïdes l'ont annoncé comme étant la dernière Elaspen à obtenir ce titre. Cet événement devenant planétaire d'autant plus qu'elle est la première à débuter du bas de l'échelle jusqu'à cette place. Lors de la cérémonie pour sa nomination, Aurore se perd dans la chaîne de montagnes vers les ruines d'Ozyhoèp. C'est Freedze qui la rencontre là-bas et l'escorte ensuite jusqu'à Flathorp où se déroule la cérémonie. Lors de leur cheminement ensemble, les deux opposés apprendront à se connaître mais lieront surtout leurs vies à tout jamais.

• 7403 Méfiance
Alors que tout semblait aller pour le mieux sur Gamaroth, Freedze rencontre Ezor dans les ruines d'Ozyhoèp lors d'une de ses innombrables recherches de l'ancienne leader. Voilà des années qu'il cherchait à la revoir afin de lui poser bien des questions. L'entrevue ne se fait pas sans accrocs, joignant les gestes à la parole, Freedze semblait être revenu un enfant face à sa mère. Un combat s'en suivit, chacun voulant maintenir ses positions et ses avis. Le leader des Omna fut choqué de voir à quel point l'ancienne leader n'avait pas vieilli, elle avait perdu certains attributs Omna, comme sa couleur de peau, ses cheveux étaient également devenus noirs jais et, pourtant, elle restait la même au niveau du caractère. Freedze s'en trouvait déconcerté. Il lui hurla lors des affrontements toutes ses questions: "pourquoi être partie si tôt", "pourquoi ne pas être revenu lors de la bataille face aux Zabulon" ou encore "Qui est réellement Maélick?". Hélas, bien qu'il s'acharnât face à celle qui l'avait élevé, jamais il n'eut de réponses. Ezor se contenta de le combattre et de remporter la victoire.
Tandis que Freedze était allongé sur le sol, blessé, respirant difficilement, celle qui l'éleva se contenta de mettre son fils de coeur en garde contre Maéllick. Stipulant qu'il fallait se méfier de lui et de ce qu'il pouvait dire. Elle ajouta aussi à son attention qu'il serait bon qu'il veille sur la jeune Aurore.
Freedze voulut retenir Ezor, mais il était trop affaibli pour se relever de suite, sa voix était sa seule arme. "Que comptes-tu faire désormais ?" Ezor, qui commençait à partir s'arrêta pour lui répondre: "Faire ce que j'ai toujours fait; veiller sur un enfant auquel je me suis attachée alors que je n'aurais pas dû." Puis, sur ces mots lourds, elle s'en alla sans même se retourner.