Glossaire
Histoire d'Estriya
Chronologie
0 Eclésie ∆ Création d'Estriya
415 Naissance ∆ Naissance des premiers Estriyon
1 058 Petit enfant ∆ Naissance progressive des Naäss
1 523 Divergence ∆ Rencontre des Erebin et des Estriyon
1 948 Alliance et craintes ∆ Alliance entre les Erebin et les Estriyon pour repousser les orcs
1952 Divinité ∆ Découverte de la Shiya par les Nierhim
2 430 Recherches ∆ Fin de la guerre contre les orcs et lancement des expériences par les Erebin
2 729 Malédiction ∆ Les Naäss subissent une malédiction générale inconnue
3 523 L'ordre de la Lumière ∆ Création de l'ordre de la Lumière par Aeglos
3 871 Mutation ∆ Les Nier tentent de soigner les Naäss grâce au pouvoir de la Shiya
3 954 Libération ∆ Aeglos détruit le dernier laboratoire Erebin et sauve Eressëa ainsi qu'Aegnor
4 003 Exil ∆ Les Bligoha s'exilent en raison du danger qu'ils représentent pour les autres
4 105 Annonce ∆ Le Roi des Estriyon annonce que son fils Elwing ne sera peut être pas le prochain monarque
4 106 Cauchemar ∆ La princesse des Estriyon tombe mystérieusement malade


L'histoire
• 0 Eclésie
Il n'y avait rien. Le vide dominait l'univers. L'être divin fit demi-tour sur lui-même, un pas devant l'autre. Lentement, il entra dans une bâtisse partiellement en ruine. Cheminant dans les dédales du palais en marbre, dont la pureté était tachée par les gravats, le manteau de l'être unique trainait, tel un ruisseau épousant les formes de la terre. L'être indescriptible répondant au nom d'Echemeck, arriva dans une salle où mille piliers soutenaient les étages supérieurs. Le plafond se faisait désirer, car, de nos yeux, il n'était pas possible de le voir, tant les colonnes s'enfonçaient dans les ténèbres. Des fils par milliers pendaient de partout, tissant un univers dans le ciel comme on ne pouvait s'en douter.
Echemeck s'approcha d'une porte blanche ornée d'arabesques couleur Or. Poussant les lourdes portes par la force de sa volonté, il pénétra dans cette pièce immaculée de blanc, pure, sans la moindre trace de décombres. Arrivant devant un plateau doré flottant dans les airs sur lequel reposaient quatre petites sphères de couleurs, le géant prit celle aux reflets rouges de sa main droite. La sphère flottait à quelques centimètres de sa paume tandis qu'il la remontait près de ses lèvres pour murmurer: « Andevam ». Alors la boule aux reflets flamboyants se mit à briller et partit dans les airs, de plus en plus haut jusqu'à ce qu'elle devienne invisible à notre oeil. En dehors de la cité, aux confins de l'infini, la petite sphère se plaça comme un cocon trouvant son nid douillet, et commença à grandir. La petite boule devint une merveilleuse planète aux reflets rougeoyants depuis la cité en ruine.
Contemplant cette création, il revint plusieurs siècles par la suite, prenant alors une autre petite sphère à laquelle il murmura: « Gamaroth ». La boule de terre concentrée brilla et partit à son tour se trouver un petit nid où elle grandit. Il se tourna vers sa droite afin de créer un écran. A travers ce dernier était possible de voir une femme et un homme. Le créateur leur prononça quelques paroles avant qu'ils ne s'inclinent, tandis que l'écran disparaissait.
Ce n'est qu'environ trois mille ans plus tard qu'Echemeck s'approcha une fois de plus des deux sphères restantes. L'une verte et l'autre bleu. Le divin répéta sa précédente opération avec les deux autres sphères. Avec la verte il murmura: « Estriya ». Pendant que l'orbe partait, il créa à nouveau son écran et donna une fois de plus des instructions avant de faire disparaître l'interface et de s'en aller.

• 415 Naissance
Petit à petit, des êtres commencèrent à se former à travers la nature. Etant des parts de verdure, d'arbres ou d'autres éléments encore, ils prirent avec le temps des formes humanoïdes. Se sentant attirés les uns par les autres de par leur simple présence existentielle. Il y eut cependant une séparation. Une partie des Estriyon partirent dans les profondeurs de la terre, vivant cachés de la lumière du jour qui ne leur plaisait pas tant. Ils pouvaient la supporter, néanmoins, étant nés de racines et de branches mortes, ils n'étaient pas attirés par cette lumière naturelle. Les Estriyon partirent donc à la conquête de la nature pour construire une véritable civilisation dirigée par une famille en particulier: celle de leur Roi. Nommés les evensce en raison de leur pouvoir, cette caste familiale et noble gouvernait les autres Estriyon. Une partie de ces derniers ne les avaient cependant pas suivi. Pour eux, la seule véritable puissance était la planète elle-même. Ce peuple resta dans la nature, se contentant de construire le minimum. Ils parvinrent à apprendre à changer de forme selon leur volonté, obtenant ainsi des attributs bestiaux qui leur valurent de se démarquer des autres Estriyon. Ils devinrent les Nierhim.

• 1 058 Petit enfant
Cependant, une nouvelle espèce allait faire son entrée sur la planète petit à petit: les Naäss. Ces êtres très particuliers sont nés de l'énergie de la nature, de la planète, même. Considérés comme les enfants de cette dernière, les Nierhim décidèrent de veiller sur eux et de les protéger de l'influence des autres races, mais surtout des monstres pouvant exister. En effet, à cette époque les Naäss étaient très fragiles de par leur constitution.

• 1 523 Divergence
Cet événement devait bien arriver un jour. La rencontre entre la lumière et les ténèbres. Entre les Estriyon et les Erebin. Opposé total qui ne voient pas les choses de la même manière. Après des années de vie séparées, les premiers contacts furent pris. Autant le dire, la cohabitation ne fut pas des plus simples. Néanmoins, des traités marchands et de paix furent signés. Si encore aujourd'hui il existe parfois des conflits en raison de leur culture et de leur religion, un certain respect cohabite entre eux. Entre autres en raison des évènements qui suivirent.

• 1 948 Alliance et craintes
Depuis quelque temps, les Erebin subissaient des attaques de la part d'Orc vivant eux aussi principalement dans les souterrains à l'époque. Tous les souterrains habitables furent détruits en raison de combats des plus acharnés. Les Erebins trouvèrent refuge, mais pas seulement. En Effet, le Roi des Estriyon décida d'aller prêter main forte à ses cousins, qui ne refusèrent pas. C'est ainsi que les légions Estriyenne partirent au combat pour aider à vaincre ces monstres dont la sensibilité sentimentale était aussi développée que le cerveau d'un troll. Beaucoup de pertes furent comptées, néanmoins, la famille royale s'engagea auprès des leurs et usèrent de leur pouvoir « divin » afin de terrasser bon nombre de leurs ennemis. C'est là que les Erebin comprirent pourquoi les Estriyon ne les avaient jamais craints. Ce pouvoir était totalement démesuré et effrayant. Néanmoins, la famille royale savait faire preuve d'humilité et de compassion, raison pour laquelle cette caste Estriyon est tant appréciée et non redoutée. Les deux peuples travaillèrent ensemble à la création de nouvelles cités pour les Erebins, partageant alors leur territoire si vaste. Augmentant aussi par ce geste, leur réputation de Dieux de la Lumière.

• 1952 Divinité
Peu de temps après, les Nierhim firent leur plus grande découverte. En effet, les Nier, prêtres et prêtresses de la nature de leur peuple, découvrirent une pierre à la magnificence indescriptible, et à la puissance divine. Cette pierre devint la preuve même de la puissance de Mère nature pour eux. La mettant dans un lieu sûr, ils prient tous les jours la Shiya afin qu'elle les guide et les préservent du mauvais sort. Les Nier apprirent, avec le temps, à utiliser les pouvoirs qui leur étaient conférés par la pierre.

• 2 430 Recherches
La fin de la guerre avec les Orcs vit enfin le jour. Tous étaient des plus heureux et désormais les Erebin pouvaient réellement jouir de leur nouvel habitat. Néanmoins, leur peur envers les pouvoirs des « Divins » se fit sentir au sein même de la nation. En effet, les leaders décidèrent qu'il fallait trouver une solution pour les contrer en cas d'attaque de leur part. Un sentiment de faiblesse s'était emparé de ce peuple de guerriers. C'est alors que de nombreux Erebin furent officiellement engagés pour des missions périlleuses, et en réalité, servir de cobayes de laboratoire. Trois immenses laboratoires souterrains furent construits. Les édifices n'étaient pas des plus solides, mais parfaitement isolés afin que personne ne puisse les trouver. Parmi ces victimes se trouvèrent des mères, des hommes, mais surtout... des enfants. Ces recherches étaient faites pour apporter des améliorations aux Erebins. Ajouter des ailes, des cornes, ou autres encore. Ils cherchaient à découvrir ce qui était possible.

• 2 729 Malédiction
Date fatidique pour les pauvres petites créatures qu'étaient les Naäss. En effet, tous devinrent méconnaissables. Les Nierhim ne comprirent pas ce qui se passait. D'abord, leur peau devint grise, leurs yeux noirs, et de la bave sortait constamment de leur bouche. Un Nierhim s'en alla faire des recherches à travers tout le continent, demandant de l'aide à tous, mais personne ne parvint à l'aider. Le neveu du Roi des Estriyon, Aeglos, se proposa de se rendre lui aussi sur place pour prêter main forte. Néanmoins, il ne sut comment aider. Son pouvoir « divin » ne fonctionna pas. Lors de son retour vers les siens, il rencontra une Nierhim des plus incroyables: Ronron, le meilleur forgeron de tout Estriya. Véritable légende vivante.

• 3 523 L'ordre de la Lumière
La rencontre d'Aeglos avec Ronron, et leur longue conversation, lui fit comprendre que ce monde avait besoin d'une entraide constante, et que, malgré tout ce qu'il pouvait faire pour son peuple en tant que noble, cela ne suffisait pas. Aeglos décida donc de créer l'ordre de la Lumière. Il traversa les territoires pour trouver des compagnons de route pour cette compagnie des plus particulières, et se mit en quête d'une solution pour les Naäss.

• 3 871 Mutation
Hélas, les recherches ne donnèrent pas grand chose. Peu de personnes avaient encore de l'espoir, et les Nier craignaient d'utiliser le pouvoir de la pierre sur les Naäss, ne sachant pas quelles étaient les conséquences possibles. Ces derniers ne mangeaient plus. Ils étaient devenus de simples êtres errants, détruisants tout ce qui se trouvait sur leur passage avec un simple touché. C'est la jeune Nier Sandig qui brisa le conseil des Nier. Elle prit en effet la pierre avec elle et se plaça au sommet du temple en l'honneur de cette pierre pour user de son pouvoir. Sandig n'hésita pas à mettre toute son énergie dans cette tache, usant de tout son être, ses sentiments. C'est ainsi que l'orbe brilla de mille feux, aveuglant alors définitivement la jeune femme et propageant une douce chaleur qui sembla fonctionner sur les Naäss. Le temple tomba en ruine, devenant ce que l'on nomme tout simplement de nos jours les « vieilles ruines ». Sandig ne put contempler son travail, pourtant son idée fonctionna. La pierre était intacte et brillait comme au premier jour. Pourtant, ce qui bouleversa tous ceux qui étaient présents, ce fut de constater les changements chez les Naäss. En effet, certains devinrent ce que l'on nomme les Maha, des êtres des ténèbres. D'autres, les Drymènes, d'adorables êtres de la végétation et de la flore. Pourtant, les Naragool et les Pagamène effrayèrent quelque peu les autres êtres... le temps d'apprendre à les connaître. Non, la seule caste qui posa réellement souci fût les Bligoha. Entourés d'une légère fumée rouge, ce vent qu'ils produisent est empoisonné. Il produit soit hallucination, soit poison, voir encore démence. Aujourd'hui encore, personne n'a pu trouver de remède. Même la pierre ne put rien faire.

• 3 954 Libération
Depuis la création de l'ordre, Aeglos avait découvert les recherches réalisées par les Erebin et surtout les recherches faites sur d'innocentes personnes qui n'avaient d'autres choix que de souffrir et mourir comme des rats de laboratoire. L'Estriyon avait donc entrepris de détruire ces lieux sataniques et était désormais aidé par deux jeunes recrues Naäss: Drazahkarak et Thorikson. Ensemble, ils se rendirent dans le dernier laboratoire Erebin, près du Mont Luxus. Après une infiltration échouée, ils durent combattre des ennemis parfois fous en raison des expériences subites. Ces recherches n'étaient pas légales, les Erebins se trouvaient dans l'incapacité de les attaquer ouvertement en retour. Aeglos s'en servit bien évidemment à son avantage. Là-bas, il fut aussi aidé par Eressëa et Aegnor. Deux sujets d'expériences qui ne demandaient qu'à vivre en paix. C'est donc tous les cinq qu'ils mirent fin à ces sombres expériences. Ils sont désormais une équipe et ce, malgré leurs différences.

• 4 003 Exil
Bien que faisant très attention à leur proximité avec les autres, les Blogoha se rendirent compte qu'ils ne pouvaient réellement vivre en harmonie avec les leurs. Ils décidèrent se s'exiler eux-même dans une petite colonie. Là-bas, ils rencontrèrent un homme étrange répondant au nom d'Ozrël. Nullement affecté, il leur donna des plans et traduisit sous leurs yeux des documents jusqu'alors jamais vus. Ozrël donna huit missions, et leur proposa de résoudre tous les donjons de leur planète, affirmant qu'après tout cela, ils pourraient trouver une solution à leur problème.

• 4 105 Annonce
Suite aux exploits de son neveu et du comportement hautain et méprisant de son fils, le roi des Estriyon annonça publiquement la possibilité que son fils, le prince Elwing, ne lui succède pas sur le trône. Ce dernier doit désormais faire ses preuves et reconquérir son trône. Le roi lui confia donc la tâche de redorer sa réputation et de réaliser cinq actes divins et héroïques, au minimum, s'il voulait le trône. Ce que son fils s'empressa d'accepter.

• 4 106 Cauchemar
La princesse des Estriyon, Elerinna, tombe mystérieusement malade. Toute la royauté est accablée car rien ne semble fonctionner pour la soigner. Des rumeurs circulent comme quoi ce serait la faute d'un Bligoha. Elwing s'entretint avec son père afin de le faire jurer que toute information lui serait directement transmise. Le prince jura au chevet de sa soeur bien aimée qu'il trouverait le remède à son mal.