Partagez|

Viens-moi en aide... {PV Ydrani}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Viens-moi en aide... {PV Ydrani} Mer 12 Oct - 15:42


Tu ne savais pas réellement comment t’y prendre… Cette idée te trottait pourtant en tête depuis un long moment. Pourquoi est-ce que toi aussi, tu ne pourrais pas créer ta propre compagnie ? Ta maladie ? Elle était bien belle cette excuse à deux sous. Non, toi ce que tu souhaitais, c’était de nouveau t’impliquer dans quelque chose. Tu voulais à nouveau avoir les frissons du passé et qu’on compte sur toi. Non pas qu’on te case à tout prix pour avoir la paix ou être le fardeau de ton peuple.

Tu avais essayé de prendre contact avec Ozrël, mais en vain pour le moment. Il semblerait plus difficile qu’il n’y paraissait pour trouver ce personnage. Soit, cela serait un défi que tu relèverais. Mais pour toi cette idée n’était ni saugrenue, ni irréfléchie. Tu souhaitais réellement trouver une réponse à ce souci et c’était le but de la compagnie que tu créerais. Dedans, tu voulais des êtres de toutes nations et le dernier prétendant que tu avais rencontré, Ostoher, semblait prêt à te soutenir. Ce dernier te travaillait beaucoup ces temps aussi. Souvent présent, il ne te laissait jamais seule quand tu voulais être accompagnée, comme s’il lisait en toi. Lui qui t’avait sauvé des gobelins, voilà qu’il se présentait pour te demander en mariage. Le tout était assez comique. Tu n’avais avant d’yeux que pour Borim et désormais, tu commençais à penser à un autre. Était-ce mauvais ? Tu ne le savais pas et aurait souhaité qu’une personne te conseille, mais qui ?

Alors, assise au pied d’un des magnifiques arbres d’Anasaël, tu observas les oiseaux voler en toute liberté. Ce sentiment te fit sourire et la légère brise venant sur ton visage ne fit qu’accentuer ce sentiment de béatitude.

Hélas, après quelques minutes de bien-être, une vive douleur émergea de ta poitrine. La toux commençant, tu te recroquevillas sur toi-même et mis la main devant ta bouche surtout pour éviter que l’on t’entende. La princesse était malheureuse quand elle souffrait. Et pourtant, là encore, son seul désir était de voir les autres heureux.


Viens-moi en aide...

©Didi Farl for Ozdrayus

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Viens-moi en aide... {PV Ydrani} Ven 28 Oct - 22:35

A cette heure-ci, le Soleil était haut dans le ciel. Ses incidences diffuses miroitaient faiblement sur les cimes épaisses de la végétation d'Anasaël. Blanc et luxuriant! Scintillant et flamboyant! Ce territoire de paix à la beauté vivifiante représentait un territoire de quiétude pour les âmes en quête de sérénité. Fuyant les affres d'un quotidien monotone ou se dérobant de la fièvre d'une vie parfois harassante, nombreux étaient ceux qui se réfugiaient sous la majesté d'un tel feuillage. Si rien ne semblait capable d'altérer cette harmonie éternelle, voilà pourtant quelques instants que le silence était perturbé par l'arrivée inopportune d'un prédateur inhabituel.

Avec le regard perçant des carnassiers féroces, une créature à la gestuelle véloce voletait et planait au dessus des cimes blanches. Souriant d'un rictus reptilien tel un être hautain et froid, il dévia sa trajectoire pour décrire de larges cercles en survolant le sommet des arbres d'un calme platonique. Pire encore! Notre étrange maraudeur fusa en piqué afin de fondre sur une victime innocente. Alors que sa proie n'était qu'à un claquement de crocs, à travers l'épaisseur de la frondaison éclaircie, quelque chose venait d'émettre un cri. Un son dont la consonance ne lui était pas inconnu. Pire encore, il savait pertinemment ce que cette sonorité impliquait ... L'animal se lécha les babines puis rectifia sa trajectoire pour se détourner de sa cible précédente. Signal de détresse issue d'une nouvelle proie potentielle et providentielle? Peut être ... En effet, une pâle silhouette progressait sous l'ombre des feuillages, lançant des regards noirs et inquisiteurs au travers des branchages en direction du prédateur.

Ainsi, l'ossi'an longea la cime des arbres à la recherche d'une ouverture afin de fondre au travers de la verdure. Une fois déniché, la créature ralentit puis esquissa un cercle plus large avant de s’engouffrer au milieu du feuillage, cassant et brisant les ramures de son épaisse masse imposante de fier prédateur. Des envolées d'oiseaux terrifiés fuyérent dans les airs sur son passage. Posant pied à terre, coupant ainsi toute retraite à la silhouette, il redressa sa tête altière de ses yeux jaunâtres puis grogna d'un air glacial à l'intention de l'être.

S'approchant de cet être bipède avec la vive intention de récupérer son dû, l'ossi'an gronda une nouvelle fois tandis que la silhouette qu'il défiait s'approchait d'un pas certain. Et hormis un regard désapprobateur, la bipède ne semblait ni s'émouvoir, ni ciller devant tant de comédie. Dérouté par tant inattention envers sa personne, l'ossi'an alla frotter sa tête contre la hanche de sa maitresse tout en la fixant de son regard jaunâtre. Néanmoins, cette femelle ne sembla guère remarquer cette attention, ainsi l'animal gronda une troisième fois à son intention, non sans chercher à émettre un certain charme.

Malgré cet effort de bonne volonté, une de ces choses préhensiles alla lui secouer à rebrousse poil le sommet du crane pour tout signe d'affection. Sifflant, Manth se retira de cette étreinte, s'ébroua dans l'espoir de remettre en place sa tignasse puis fila une nouvelle fois à travers les airs. Tout de même, monsieur avait sa fierté! Lorsqu'il daignait obéir à cette bipède échevelée au moins se devait-il la faire attendre. Ainsi, la créature esquissait quelques détours avant de rejoindre sa maitresse de ses fières et fanfaronnes allures. De plus son arrivée aux côtés de cette dernière impliquait une certaine contribution pour le temps qu'il lui consacrait. Or, une grattouille ne faisait pas partie des contributions attendues. Tel était le pacte silencieux qui le liait à cette bipède femelle. Mais non, madame était trop occupée dans ses sottes et petites affaires humanoïdes pour remplir sa part.

Lorsque la créature s'envola une nouvelle fois, non sans secouer la végétation alentour d'un fracas sonnant sur son passage, la femme toisa l'animal d'un froncement de sourcil. Sans doute animé par la mission divine de terrifier la faune qui détenait l'audace de croiser sa route, c'était avec une vigueur toute particulière que l'ossi'an harcelait oisillons et volatiles de sa taille outrecuidante mais néanmoins juvénile. Cependant, quelque chose avait attisé l'attention de l'Elrig. C'était pour cette raison qu'elle avait rappelé Manth auprès d'elle dans l'espoir que se termine son vacarme et qu'elle puisse démystifier l'origine de la dissonance qu'elle avait entendu plus tôt.  

Le son en question semblait étouffé, camouflé peut être? Néanmoins, Ydrani n'était sure de rien. A quoi bon s'intéresser à une telle sonorité plutôt que de reprendre sa route? Manifestement aucune raison vraisemblable ou raisonnée n'était en cause. Cependant, cette sonorité lancinante avait tendance à rendre ses dents grinçantes. Était-ce son zéle inné qui se manifestait? Son flaire protecteur à la limite du fanatisme qui se réveillait? Ou bien un instinct providentiel venait soudain d'éveiller sa curiosité? Délaissant sa créature en forçant le feuillage de son corps, la prêtresse avança intriguée mais prudente vers ce qui lui semblait être la source potentielle, située quelques bosquets plus loin.

Ce fut frappée par la stupeur que la prêtresse découvrit l'origine de cette sonorité. À la vue de l'Evensce malade ses sourcils se foncèrent. L'envie saugrenue de se jeter sur elle dans l'espoir de l'aider par un quelconque moyen éveilla d'une traite son instinct protecteur, ne serait-ce que pour tenter de la soulager, l'aider à se redresser, voir même la réconforter? Pourtant, après avoir rongé son frein à pleine dent, l'Elrig dû réprimer ce sentiment. En effet, il ne s'agissait pas de sa jeune soeur, mais bien la jeune fille de sa Reine. Croyons le ou non, une telle pensée mua son sentiment bienfaiteur en une colère sourde. Son sang ne fit qu'un tour et ses sourcils s'enfoncèrent pour former un début de ride sur son front.

Observant les alentours, son étonnement augmenta lorsqu'elle du conclure que l'Evensce était seule. Peste! Comment était-ce possible? Malgré la détresse que présentait la jeune princesse ainsi recroquevillée sur soi-même, l'Elrig hésitait lors d'un bref instant à la rejoindre. Sans doute s'était-elle isolée volontairement en ce lieu afin de respirer librement, de se tenir à l'écart de ses obligations et rester loin des âmes bien pensantes qui devaient fourmiller au sein son entourage? Elle même supporterait difficilement une telle intrusion lorsqu'elle se retrouvait en quête de solitude. Pourquoi faire d'ailleurs? Tous connaissait le caractère incurable de l'affection qui rongeait le corps cette incarnation divine. En quoi son intervention pouvait-elle être utile? Sans doute pas grand chose et ...

Et puis, tant pis. L'appel du devoir se fit plus fort que le doute. Elle piétina une fougère, traversa d'un traite la distance qui la séparait de la princesse puis s'accroupit à son côté de manière à se poster en face d'elle. Ydrani se pencha alors vers l'Evensce avec douceur et respect tout en murmurant d'une voix plus douce que d'ordinaire:

- Mademoiselle, je peux faire quoique ce soit?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Viens-moi en aide... {PV Ydrani} Mar 8 Nov - 11:14


Cette vive douleur s’était retranchée au sein de ta maladie, tu espérais ne plus avoir mal avant un bon moment… Te sentant alors comme une princesse dans une cage dorée. N’était-ce d’ailleurs pas le cas ? Elerinna tenta de retenir ses larmes tant la douleur présente était difficile à supportée. Prenez un cœur pur sur lequel vous plonger tout doucement des poignards que l’on ne peut retirer. Faites en sorte que ces lames maudites infectent petit à petit votre organe de noirceur que vous ne connaissez pas et qui vous ronge uniquement de douleur. C’était l’image approximative de ce que la princesse ressentait. Elle qui ne voulait que le bonheur des autres, voilà qu’une nouvelle image pourrait émerger en son esprit : elle. Un peu d’égoïsme ne te ferait pas de mal selon certains et ce n’était pas des masses à penser. Même en de pareilles conditions, la divine créature que tu étais ne pensait encore qu’aux siens et à la tristesse qu’elle leur infligeait malgré elle. Tu préférais alors te retrouver seule lors de ces crises.

Pourtant, une femme vint la voir. Tu ne la connaissais pas beaucoup, tout ce que tu savais, c’était que cette forte femme était une Elrig. Et si tes souvenirs étaient bons princesse, cette être aux courbes féminines, bien que cachées par ses vêtements, se trouvait faire partie de la compagnie de ton cousin. Cette chevelure en partie couleur neige, gris cendré que tu aimais observer s’était penché vers toi avec respect pour te demander si elle pouvait te venir en aide. Prenant alors conscience de sa présence, tu finis de tousser avant de te redresser malgré la douleur avec un léger sourire avant de lui répondre :

« Non, ça va aller, je vous remercie de votre attention. »

Le tout était vrai, pourtant, tu ne pouvais pas te lever. Non pas que tu avais pris la peine d’essayer, car connaissant ton état, tu savais bien que ce n’était pas pour maintenant, pourtant, tu aurais souhaité avoir une journée de tranquillité. Observant les yeux noirs de ton interlocutrice, tu affichas toujours ton petit sourire sincère mais limité. Cette femme, tu voulais lui parler, avoir son avis. Pourquoi ? Tout simplement parce que de par sa position, elle ne pourrait que te dire la vérité et que cela te permettrait alors d’être fixé sur tes objectifs. Pourtant, tu n’étais plus sûre de son prénom, après tout, si vous aviez eut l’occasion de vous croiser, ce ne fut qu’une ou deux fois, et ce, de manière fortuite. Alors timidement, tu t’adressas à elle :

« Lady… Ydrani… C’est bien cela ? Vous êtes bien une Elrig travaillant en collaboration avec mon cousin au sein de la compagnie de la lumière ? »

Tu souhaitais déjà savoir si tu avais bien affaire à elle, ne pas te tromper sur la personne.


Viens-moi en aide...

©Didi Farl for Ozdrayus

HRPG: désolée pour ce gros retard T__T
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Enjoy the world of darkness

MessageSujet: Re: Viens-moi en aide... {PV Ydrani}

Revenir en haut Aller en bas
Viens-moi en aide... {PV Ydrani}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire
» Plus de 85 % de l’aide étrangère à Haïti sont gérées par les ONG selon Jean Max
» Firefox aide à l'orthographe
» Haïti refuse un cargo d'aide alimentaire mexicaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ozdrayus :: Informations :: Cimetière des Rp-

Sauter vers: