Partagez|

Parade nuptiale - [Ft. Magio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Enjoy the world of darkness
avatar
Ozdrayen
MISSIVES : 158

INFO : 100 ans
ARMES : Un pistolet bon marché


MessageSujet: Parade nuptiale - [Ft. Magio] Mer 12 Oct - 19:34



Parade nuptiale
« I do not get drunk – I get awesome ! »


Leon déambulait dans les rues de Magniolia où l'obscurité fuyait devant les pâles lueurs d'un éclairage artificiel. D'un œil inquiet, le mercenaire jetait des regards furtifs au grand dôme surnaturel qui surplombait la capitale. L'idée d'être entouré de toute cette masse aquatique le déroutait plus que de raison. La magie -et ses manifestations merveilleuses- lui était un concept totalement étranger et difficilement pensable à l'échelle de son intelligence étriquée et pragmatique. Malgré ses précédentes visites, Leon n'était pas sûr de pouvoir un jour totalement s’accommoder avec cette drôle d'atmosphère. Le regard que lui renvoyait la plupart des passants confirmait ses craintes. Certains visages étaient plus fermés que d'autres, au point de laisser transparaître un soupçon de méfiance antipathique. Les autres se contentaient d'un maigre sourire de courtoisie lorsque leur regard croisait le sien avec un peu trop d'insistance. Mais tous le dévisageait avec une curiosité plus ou moins fugitive. Tous ces regards indiscrets, qu'ils soient hostiles ou non, l'irritait malgré lui. Là d'où il venait, sa présence -et même son existence toute entière- indifférait jusqu'aux oiseaux qui venaient gazouiller sous ses fenêtres. Son train de vie qui se voulait réservé et prudent l'avait habitué à errer dans les rues de Myès à pas de velours afin d'éviter de se faire repérer par d'éventuels créanciers ou par quelques maris jaloux. A son plus grand soulagement, il n'était plus très loin de son lieu de destination. Alors qu'il commençait à se demander s'il n'avait pas quelque chose en plein milieu de la figure, le mercenaire aperçut enfin la taverne dans laquelle il espérait bien festoyer en bonne compagnie.

D'un air nonchalant, il poussa la porte d'entrée et pénétra dans le bar avec les mains dans les poches qu'il ne sortit que pour saluer le maître des lieux occupé à nettoyer quelques verres. Sans plus de cérémonie, il alla s'installer instinctivement sur un des hauts tabourets bancals qui encadrait le comptoir. D'un rapide coup d’œil, il balaya les environs pour arriver à la conclusion que son compagnon n'était pas encore arrivé. Leon avait prit l'habitude de retrouver Magio dans ce troquet où la bière était peu chère à défaut d'être bonne. Le rituel voulait qu'après chaque contrat achevé, les deux briscards se réunissaient pour fêter le succès de leurs entreprises. Puisque son compère n'était pas encore arrivé, Leon se mit en tête de commencer à faire du repérage en matière de beautés féminines susceptibles de rendre les lieux et la soirée moins austère. Le tenancier vint interrompre ses contemplations et le mercenaire regretta intimement de n'avoir pas été sommé par l'une des serveuses qui slalomaient entre les tables.

« Deux pintes, comme la dernière fois ? » lâcha le maître des lieux sans perdre plus de temps.

Leon n'avait même pas eu l'opportunité de lui répondre. A peine le tenancier avait-il achevé sa question -qui dans le contexte présent ressemblait plus à une affirmation- qu'il s'était éclipsé sans crier gare, pressé de pousser d'autres clients à la consommation. Le Dalistere ne lui en voulait pas le moins du monde car à la guerre comme à la guerre, les affaires restent les affaires. Et le monde des affaires était principalement ce pourquoi il pouvait jouir de son statut de mercenaire en toute impunité à l'heure actuelle. Mais l'apogée de la soirée commençait à se faire désirer. Lui qui n'avait aucun mal à fanfaronner dans les tavernes de sa Myès natale se retrouvait complètement démuni en territoire inconnu. Son seul espoir était d'attendre son arme secrète, plus communément appelée Magio. Avec l'Amnala, tout était différent et à commencer par son succès auprès des filles. Car quoi de plus redoutable qu'une adorable petite créature au poil soyeux pour attendrir les midinettes ? Leon voyait en tout cas dans cette alliance machiavélique un potentiel prometteur. Il était convaincu que la combinaison de son charisme légendaire et du magnétisme mythique de Magio constituait la solution ultime en matière de séduction. Et quoi de mieux que cette soirée pour tester leur potentiel de bourreaux des cœurs ? Fier de sa nouvelle résolution et ragaillardit par cet avant-goût du paradis, le mercenaire surprit le tenancier qui venait de le servir en jetant sa bourse sur le comptoir avant de déclarer fièrement :

« Je paye ma tournée ! »

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Parade nuptiale - [Ft. Magio] Mer 19 Oct - 11:13



Parade nuptiale
FEAT: Magio&Leon
Un jour, il parviendrait à récupérer son corps ! Il en avait fait le serment. Pourtant, pour le moment, tout allait contre lui. Les pistes explorées afin de parvenir à son but se refermaient sur lui, son espoir défaillait avec le temps, bien que la lueur primaire restât intacte.

Afin de se changer les idées, la boule de poil s’était mis à déambuler dans les rues de la capitale In Finert : Magniolia. Il aimait ce lieu où tout le monde pouvait se promener librement et observer la statue de son père l’aidait bien plus qu’il ne le pensait. En effet, observer cette pierre à la forme atypique, lui permettait de se remémorer le passé en détails, se rappeler les bons moments et reprendre espoir. Allant se recroqueviller au pied de l’édifice, Magio se mit bien en boule pour faire un petit somme. Instinct animal et surtout : un besoin de se ressourcer. Non pas qu’il avait oublié son rendez-vous, mais il avait encore du temps.

Hélas, ce temps sembla fortement rallonger en raison de l’apparition d’un petit groupe de jeune femme semblant être intéressée par la boule de poil. L’une l’approcha tout en lui tendant la main, comme pour l’appâter. Magio, non-crédule, l’observa en se demandant si elles étaient stupides ou quoi. L’air mauvais, il ne daigna pas lui répondre, pour le moment, son désir était de rester seul. Une autre femme, vêtue d’une robe rouge moulant allègrement ses formes, lui montra un bout d’herbe avec le bout bien fourni pour l’amadouer. Magio ouvrit les yeux, mais ne répondit toujours pas. Un sourire taquin se dessina sur son visage, elle agita la tige, ce qui fit instinctivement bouger les oreilles de Magio. Le voilà intrigué comme bien des chats. Contre toute attente, il se mit à jouer avec la tige et ne s’arrêta que lorsqu’il s’en rendit compte. Le temps était passé Magio se doutait que l’heure du rendez-vous était passé vu ce qu’indiquait la montre à gousset d’une des femmes.

Choqué de s’être si bien fait avoir, Magio reprit ses positions et rétorqua :

Magio
« Maddy, tu abuses passablement ! J’avais rendez-vous avec quelqu’un à la taverne, vile créature. »


La femme à la robe rouge lui sourit, se redressa et lui répondit mesquinement :

Maddy
« Oh, mon pauvre Magio, ne m’en veut pas, tu es si A-DO-RA-BLE… Que je n’ai pas pu résister à te taquiner un peu. »


Grognant, Magio s’assit tranquillement et réfléchit un peu. Connaissant la personne qui l’attendait, être en retard n’était pas en soi le problème. Ce dernier serait qu’il apprenne que ça soit des belles femmes qui l’ont retardé et pire encore, qu’il ne les ai pas ramenées avec lui. Observant la jeune femme, Magio eut à son tour une bien belle idée :

Magio
« J’ai de quoi te faire pardonner Maddy. Accompagne-moi donc à ce rendez-vous avec tes amies, en échange de quoi, tu pourras me cajoler autant que tu le souhaites. »


La jeune femme répondant au nom de Maddy sembla agréablement surprise de l’offre, mais accepta sans la moindre hésitation, tout comme ses amies.

C’est ainsi que Magio arriva à la taverne dans les bras de la dite Maddy et entouré de ses amies. Observant les lieux, Magio fit signe à Maddy de se rendre au comptoir où il voyait Leon, son interlocuteur.

Magio
« Navré pour ce retard Leon, j’ai croisé Maddy et ses amies ici présentes, j’espère que tu ne m’en veux pas qu’elles m’aient accompagnées. »


Puis, il fit une moue de petit chat amenant les femmes à pousser des petits cris ressemblant à des « kya » ou encore des « il est trop mignon !!! » En tout cas, Magio savait qu’il faisait plaisir à Leon. C’était comme un cadeau surprise là.

©Didi Farl for Ozdrayus
Revenir en haut Aller en bas
Enjoy the world of darkness
avatar
Ozdrayen
MISSIVES : 158

INFO : 100 ans
ARMES : Un pistolet bon marché


MessageSujet: Re: Parade nuptiale - [Ft. Magio] Sam 22 Oct - 1:38



Parade nuptiale
« I do not get drunk – I get awesome ! »


La soirée battait son plein au milieu de la taverne dans un capharnaüm de bruits de verre qui s’entrechoquèrent et de voix braillardes qui cherchaient à se couvrir mutuellement. Les esprits s'échauffaient gaiement aux vapeurs de l'alcool dans une ambiance conviviale et bruyante. Cette atmosphère était de loin de déplaire au mercenaire qui participait aux festivités avec une aisance familière. L'alcool avait le don de réunir les gens indépendamment de leur race ou de leur appartenance sociale. Les plus aigris se mettaient à raconter leur histoire à leur voisin, les plus timides devenaient les plus tapageurs et les femmes les plus inabordables se mettaient à rire des blagues les plus sottes. L'ivresse avait déjà emporté quelques marins dans son sillage dans une sorte d'effervescence collective. Leon assistait à ce spectacle avec délice, au milieu de cette foule passionnée et exaltée, acteur et spectateur de cette grande mascarade. Se fondre dans la horde était un jeu d'enfant dans un tel lieu de divertissement. Même s'il venait en tant que client et non pas dans le cadre d'une mission, son expérience de mercenaire le poussait à rester vif et attentif en toute circonstance. En réalité, il était bien incapable de relâcher toute la pression qui s'accumulait dans son esprit. Même en compagnie des femmes, Leon ne pouvait se résoudre à s'abandonner pleinement à la fantaisie. Ces délicieuses créatures lui faisaient tourner la tête mais il aimait à croire qu'elles ne la lui feront jamais tomber. Car il ne pouvait faire confiance à personne et à commencer par lui-même.

Son intuition s'était avérée juste. Sur le qui-vive, le mercenaire aperçu son compagnon dans les bras d'une charmante créature aux vêtements affriolants. Il avait manqué de recracher sa gorgée sous le coup de la surprise et il se félicita intérieurement d'avoir conservé son esprit et sa vélocité à une heure aussi tardive. Le félin qui lui servait de client ne tarda pas à l'apostropher avec une jubilation mal dissimulée. La polissonne à la robe flamboyante se prénommait donc Maddy. C'est un nom qu'il tâcherait de ne pas oublier. Le sourire béat qu'il lui adressa en guise de réponse suffit à lui faire comprendre qu'il était tout pardonné. Sourire qui ne tarda pas à se transformer en rictus chafouin.

« Tu sais bien Magio que les amis de mes amis sont mes amis. » déclara t-il en haussement faussement les épaules et en se fendant d'un large sourire. « Mesdames. » ajouta t-il expressément avec un hochement de tête engageant.

Et comme si cette captivante vision ne suffisait pas, son hôte lui adressa une autre surprise d'ordre auditif. Magio était un homme qui savait se faire pardonner. Profitant de la cohue que le félin avait provoqué grâce à son adorable minois, Leon se pencha suffisamment vers lui pour lui chuchoter quelques mots.

« Il faudra vraiment que tu me dise un jour où est-ce que je peux chopper ce sortilège ! » lâcha t-il avec une ferveur volontairement exagérée.

Leon n'avait aucune idée sur l'origine de la transformation de Magio. A vrai dire, il ne comprenait pas grand chose à la magie et n'était pas sûr de vouloir en apprendre les fondements les plus pénibles. Tout ce qu'il savait, c'est que cette apparence exerçait bel un bien un pouvoir redoutable sur la gente féminine. S'il disposait d'un tel subterfuge, il n'aurait plus besoin de jouer des pieds et des coudes pour courtiser ses éventuelles amantes. Jusqu'à présent, il n'avait jamais osé questionner le mage sur les raisons de sa transformation. Par politesse tout d'abord car Magio était un client pour lequel le mercenaire avait beaucoup de respect. Outre cet égard, Leon n'était pas un homme qui aimait se confier ou porter la responsabilité de devoir compatir et consoler un éventuel confident. Non pas qu'il soit insensible mais plutôt incapable d'exprimer ses sentiments et de trouver les mots justes pour ceux des autres. Magio n'avait quant à lui jamais prit l'initiative de se confier à ce propos. Certains auraient pu se vexer en pensant qu'ils n'étaient pas dignes de partager ce drôle de secret. Mais ce n'était pas le cas de Leon qui, au contraire, était soulagé de ne pas être au cœur du problème. Cette ambiguïté n'empêchait pas pour autant le mercenaire de taquiner Magio et de faire de l'humour à partir de cette étrange situation.

« Ils n'avaient plus de lait alors je t'ai pris une bière en remplacement. » dit-il alors que le tenancier déposa la boisson devant le félin. « Tu ne m'en voudras pas. » rajouta t-il avec un sourire mutin qui eu au moins le mérite de faire pouffer l'une des filles du groupe. Pas la plus jolie mais il fallait savoir savourer toutes les victoires.

Bien entendu, Leon n'avait jamais fait l'offense de commander du lait à Magio. Mais il ne pouvait s'empêcher de piquer son compagnon qui savait généralement bien lui rendre la pareille. D'autres boissons ne tardèrent pas à atterrir dans les mains des jeunes filles qui minaudaient pour les accepter en guise de remerciement. Cette gêne cérémonieuse ne tarda pas à faire place à l'abnégation.

« Ce soir nous avons quelque chose à fêter. Magio ; à notre réussite ! » déclara t-il fièrement après avoir trinqué consciencieusement avec chaque fille du groupe.

La situation n'était pas si particulière que ça pour les deux compères. Mais Leon en rajoutait volontairement pour justifier l'ambiance festive dans laquelle il voulait plonger le groupe. Le mercenaire savait qu'il n'avait pas besoin de le préciser auprès du mage qui devinait souvent son petit manège. Dans ce genre de métier qu'ils exerçaient, il était parfois nécessaire de savoir lire entre les lignes et d'être doté d'une certaine intelligence sociale. Alors pourquoi s'en priver ?

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Parade nuptiale - [Ft. Magio] Jeu 27 Oct - 11:13



Parade nuptiale
FEAT: Magio&Leon
Il fallait savoir profiter de ce que la vie nous apportait et concrètement là, c’était une opportunité facile afin d’amener des femmes à leur tenir compagnie. Comment ne pas être adoré dans de telles circonstances ? Magio avait beau faire son mignon, il n’en restait pas moins un fin manipulateur quand on lui en donnait la possibilité. Posé dans les bras de Maddy, la boule de poil su prendre sur lui afin de se faire cajoler pendant un long moment. Autant le dire, avec le temps, ce genre de situation était devenu normal. Le pire ? C’était sa mère qui parfois lui courait après afin d’en faire de même. Non mais pas sa maman ! Toujours est-il que cette apparence avait beau être parfois utile, elle restait ce que Magio détestait le plus.

Leon lui répondit avec un sourire non dissimulé, ce retard était tout pardonné vu la compagnie qu’il ramenait. Comme prévu, c’était dans la poche. Magio savait comment faire avec Leon, c’était une personne qu’il appréciait car ce dernier ne lui imposait jamais rien. Ni des questions, ni des imprévus. En faite, sur certains points ils étaient semblables. Magio miaula à sa citation. Les amis de ses amis hein ? C’était là une phrase bien amusante, mais surtout qui passait bien. On voyait là une belle complicité entre les deux hommes. Pourtant, les mots qu’il lui chuchota lors de la cohue firent perdre sa bonne humeur au félin. Leon ne savait pas, logique qu’il dise une telle chose. Mais pour notre boule de poil, c’était remuer le couteau dans la plaie. Aussi, il préféra simplement faire une tête de chat content en poussant encore un petit crie afin d’éviter toute autre question. Ce n’était pas le moment, maintenant, seul la petite fête comptait.

Magio regarda Maddy afin de lui demander de le déposer sur la table, mais cette dernière refusa. Foi de sa parole, l’In Finert n’avait que d’autres choix de la laisser faire. Il en profita donc pour bien se blottir contre les seins de la jeune femme et ronronner. Autant en profiter. Leon n’avait peut-être pas remarqué cette scène, toujours est-il que le Dallistère le taquina sur le lait et la bière. Aucun problème, Magio sourit et répondit :

Magio
« Enfin mon ami, bien évidemment que je ne t’en veux pas. Je demanderais juste à Maddy de m’aider à boire mon breuvage si généreusement offert. N’est-ce pas très chère ? »


La dite Maddy fit un signe de tête approbatif et tendit le verre aux petites lèvres du chat pour qu’il puisse lui aussi boire une gorgée. C’était agréable de boire enfin autre chose que du lait ! Oui, la plupart des gens ne lui offraient que ça. Magio en avait assez du lait. Mais bon, notons que son apparence de chat à aussi des effets… Impossible de boire autant qu’il le souhaite. Notre chaton pourrait très vite se retrouver ivre. Soit, bien que, pour le moment, ils en étaient encore à trinquer.

Magio
« Buvons !!!! À notre réussite et à la prochaine. »


©Didi Farl for Ozdrayus
Revenir en haut Aller en bas
Enjoy the world of darkness
avatar
Ozdrayen
MISSIVES : 158

INFO : 100 ans
ARMES : Un pistolet bon marché


MessageSujet: Re: Parade nuptiale - [Ft. Magio] Sam 29 Oct - 18:25



Parade nuptiale
« I do not get drunk – I get awesome ! »


Leon traquait les faits et gestes de la jolie Maddy avec application. Rien de tel que l'observation pour jauger de l'attitude à adopter envers une personne à qui l'on voulait plaire. Mais il lui était difficile de tirer bénéfice de son enquête tant la donzelle était obnubilée par la présence du félin dans ses bras. A part sa fâcheuse manie de rejeter ses cheveux en arrière et la fréquence à laquelle elle devait se ronger les ongles compte rendu de l'état de ses doigts délicats, le mercenaire n'avait aucun indice sur la personnalité et les attentes de la demoiselle. Peu enclin à se laisser décourager pour autant, Leon sourit chaleureusement à son encontre lorsque cette dernière daignait le regarder.

Bientôt, il ne tarda pas à surprendre son compagnon en train de se réjouir physiquement de la situation. Il adressa à Magio un sourire goguenard et chargé de sous-entendu lorsqu'il croisa le regard du félin. Avec sa drôle d'apparence, Leon avait parfois du mal à se rappeler que Magio pouvait ressentir ce que tout homme pouvait éprouver et désirer. Pour autant, il avait toujours décidé de laisser le félin profiter de toutes les opportunités qui s'offraient à lui. S'il avait voulu un vulgaire chat pour attirer les minettes, il s'en serait procuré un à l'animalerie la plus proche. Mais Magio n'était pas simplement un faire-valoir auprès des filles, il était un compagnon qui donnait à Leon le loisir d’exercer son métier sans se préoccuper de sa vie privée et de l'illégalité de ses affaires. C'était un client scrupuleux et agréable qui savait comment lui faire passer un bon moment et profiter des choses simples de la vie une fois le travail accompli. Mais Leon était bien trop fier et gauche en matière de sentiment pour avouer au félin qu'il appréciait ces rares moments en sa compagnie. Lui laisser l'opportunité de boire de l'alcool ou de profiter d'une présence féminine était peut être sa façon de lui témoigner, en le traitant comme quelqu'un d'ordinaire. Ce n'était pas un comportement que le mercenaire avait du mal à adopter. Au contraire, tout ce qu'il savait faire sans s'en incommoder, c'était de traiter les autres de façon tout à fait ordinaire. Les marques de politesse zélées, les discours élogieux et les déclarations qui suintaient le pathos étaient tout ce qu'il détestait en matière de comportement social. Avec Magio, il n'était jamais question de se témoigner de l'affection ou d'imposer une conduite à l'autre. C'est pourquoi le mercenaire pouvait dire avec autant de légèreté et de simplicité qu'il le considérait ce soir comme un « ami » à défaut de se référer au sens profond d'un tel mot dont la société faisait tout un plat.

Profitant de l'absence temporaire de Maddy qui était sûrement partie se refaire une beauté à la salle de bain -du moins c'est ce que l'imagination fantasque du mercenaire lui projetait car on ne pouvait décemment savoir ce que faisait une femme à la salle de bain-, Leon se glissa sournoisement auprès de son compère. Tout en faisant mine de siroter tranquillement la fin de sa boisson, il prit la parole sans quitter des yeux le groupe de femmes qui attendait le retour de leur alpha. La gente féminine se comportait comme une meute aux yeux du mercenaire. Sinon comment expliquer le fait que Maddy ait besoin d'accompagnatrices pour faire ses petites affaires ? Voila encore un mystère qui le titillait à propos de ses créatures préférées.

« Bon alors, c'est quoi le plan ? On refait le coup de la boule de poils ou on innove ce soir ? » lâcha t-il avec une aisance méticuleuse à se donner l'air de rien.

Le « coup de la boule de poils » était l'une de leurs techniques légendaires qui les avaient plus d'une fois couronnés de succès -à condition de réitérer avec de nouvelles recrues différentes à chaque fois-. Le truc consistait à profiter d'un moment de faiblesse créé de toute pièce par les deux compères pour pousser les intéressées à partager la nuit avec eux sous les auspices d'une fausse coïncidence. En simulant un problème digestif de boule de poils coincée au fond du gosier Magio laissait le soin à Leon de dramatiser la situation pour instaurer un climat de panique et de précipitation. Une fois les filles suffisamment déboussolées par le mal être feint du petit animal, il était aisé de les convaincre de les accompagner à l'auberge ou à l'hôtel le plus proche pour calmer la crise et « surveiller » l'état de santé du félin. Magio avait ainsi tout le loisir de dormir avec les femelles de son choix et Leon la bonté de cœur de consoler celles qui avaient eu très très peur. C'était un plan redoutable qui jusqu'ici avait toujours aboutit à la satisfaction des deux escrocs.
Alors qu'il repensait à ses précédentes victoires en compagnie de Magio, Maddy revint de son séjour à la salle de bain avec une démarche onduleuse et un sourire lubrique qu'elle aborda en voyant les deux compères l'observer de loin.

« Petit veinard ! Elle n'a de yeux que pour toi. Je ne te savais pas du genre à te servir avant les copains ! » décocha t-il à son voisin avec un clin d’œil plein d'insinuation et un sourire railleur.

Puisque la principale intéressée se rapprochait doucement d'eux, Leon se risqua une dernière bravade avant qu'elle ne soit à portée pour l'entendre.

« Bref ! La balle est dans ton camp. » dit-il à la dérobé avec un signe discret de pouce en l'air pour encourager son compagnon à prendre les devants.

Afin de laisser Magio s'occuper du reste avec Maddy -car il savait que si elle marchait, toutes la suivrait sans demander leur reste-, Leon s'éloigna sensiblement en faisant mine de vouloir les laisser seuls. Il se dirigea spontanément vers deux autres filles, visiblement mal à l'aise d'avoir été mises à l'écart pendant tout ce temps à fomenter un plan, puis les tint par les épaules afin de les éloigner de leur meneuse qui avait rejoint Magio.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Parade nuptiale - [Ft. Magio] Mer 23 Nov - 13:10



Parade nuptiale
FEAT: Magio&Leon
 Magio prenait exceptionnellement plaisir à la situation afin de se divertir de ses habituels tracas du travail et de la vie en règle générale. Aussi, le chat traina sa patte en se faisant dorloter et en buvant un peu de son breuvage alcoolisé. Pourtant, Maddy le quitta quelques instants, prétextant un besoin féminin en le déposant sur le comptoir. Leon en profita pour s’approcher tout en sirotant sa boisson afin de demander à Magio quel était la suite du plan. Magio le regarda et répondit directement :

Magio
« Très honnêtement, si on pouvait changer ça ne me déplairait pas. La rengaine devient lassante et ces femmes, agaçante. Désolé Leon, mais je ne suis pas trop en forme ces temps. »


Puis, Maddy revient. Toujours aussi belle et charmante, cependant, Magio n’avait pas spécialement envie d’être contre elle. Rien ne lui tenait bien à coeur ce soir et peut-être que cela pouvait être une nouvelle forme de technique. Tenter de consoler le chaton pendant que Leon consolerait celles qui n’avaient pas su venir en aide à la petite boule se poile. Leon lui ajouta que la balle était dans son camp. Pourtant le chat ne le prit pas comme d’habitude. Ce soir, l’alcool lui était terriblement triste. Maddy prit à nouveau Magio dans ses bras et sembla noter l’ennui de ce dernier. Déposant un baiser sur le front de la boule se poile, Maddy lui demanda :

Maddy
« Hey bien Magio, que se passe-t-il ? Ma compagnie d’ennuyer ? »


Un peu boudeur, Magio tourna ses grands yeux de chatons vers elle pour lui répondre :

Magio
« Non. Mais rien ne m’intéresse véritablement ce soir. L’ennuie et les choses qui me tracassent sont trop pesantes ce soir. »


Se reposant contre la douce poitrine de la jeune femme, Magio vit Leon s’occuper de deux jeunes femmes. Du moment que lui trouvait son bonheur, c’était la principale pour la boule se poile.

Quelque chose retient l’attention du chat. Une petite forme, moins imposante que celle de Magio bougeait rapidement. Déployant ses oreilles afin de mieux entendre, des sons de grognements parvinrent aux tympans de l’animal. Observant calmement mais avec plus d’attention, Magio vit d’autres petites formes bougées. Soudain, ses poils s’irisèrent. Le chat se mit en mode attaque et sauta sur l’une des créatures d’un geste vif.

Soulevant légèrement l’une de ses pattes, la créature était malgré tout visible et bien agitée : un Fofog Frogbillgo.

Observant autour de lui, Magio en vit d’autres et prit la parole :

Magio
« Petite animation du soir Mesdames et Messieurs… des Fofog Frogbillgo. »


Il était bien évident que Magio allait se battre ou en tout cas, rechercher comment ces petits monstres s’étaient faufilé dans le bar. La soirée promettait d’être agitée.

©Didi Farl for Ozdrayus
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Enjoy the world of darkness

MessageSujet: Re: Parade nuptiale - [Ft. Magio]

Revenir en haut Aller en bas
Parade nuptiale - [Ft. Magio]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-
» ECHASSIERS, GRUES, IBIS ET AUTRES...
» Défense, parade et bouclier
» Armies on Parade 2016
» Oh ! Les voilà ...
» épées, rondache, paire d'épées et parades?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ozdrayus :: Informations :: Cimetière des Rp-

Sauter vers: