Partagez|

ABANDON_Tuer n'est pas jouer... [PV Diaz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: ABANDON_Tuer n'est pas jouer... [PV Diaz] Dim 27 Sep - 22:25

Le vent s’engouffrait à travers le couloir qui remontait vers la surface. J’étais presque arrivé au bout. Au-delà d’une vieille porte toute rouillée, toute « vermoulue » bien je ne sois pas vraiment sûr qu’il soit possible de la qualifier ainsi, se trouvait le monde vaste et plein d’aventures à vivre. Je me retournais vers Nodule en me remémorant les derniers instants que j’avais pu passer avec Tyber, mon mentor et créateur.

Nous étions tous deux réunis dans une pièce obscure dont l’immense baie vitrée  nous permettait de contempler Pyram éclairée de nuit. Un spectacle magnifique s’il en est. Il avait pris la parole d’une voix grave :

« Acarvius, il est temps…N’oublies surtout pas une chose, la mission doit primer avant tout. Notre…ton sacrifice sera surement nécessaire au cours de cette mission. Les terroristes qui se cachent au sein de la nation des In Finerts seront sûrement déterminés et bien organisés…Ne les sous-estimes pas ! Bref... Ah et j’oubliais. Ton existence…Tu es différent de tous les autres Techimis. J’ai dû te construire séparé du réseau qui nous relie tous. Et ce pour deux raisons, pour que tu sois vraiment comme les Dalistères, guidé non par une volonté commune, mais bel et bien par ta conscience, tes idéaux et tes croyances, mais aussi pour te cacher de notre bien aimée guide suprême. Reira m’a formellement interdit d’enquêter sur les In Finerts. Elle est aveugle à ce sujet….Les autorités des Techimis pourront devenir tes ennemis si jamais elles apprenaient ton existence… »

Je grimaçais…J’allais être seul, et je pouvais devenir l'ennemi public de la nation même que je devais servir si je devais être reconnu comme un Techimis. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi...mais si Tyber le disait, c’était surement vrai.

Revenant à la réalité, je me remémorais tous les conseils de Tyber ainsi que l’histoire que j’avais inventé sur « mon passé » avant de me retourner vers Nodule, mon fidèle compagnon. Le COMP m’observait de ses capteurs optiques vers luisants dans le noir.

« Bien Nodule…N’oublies pas, je suis Acarvius, un Dalistère venant du nord du continent de Naustra…Nausfra…Naustra…Enfin de l’empire Dalistère quoi. Et toi tu es ?

-Je suis Nodule Maître, votre fidèle compagnon.

-Euh…N’appelles pas maître en présence d’autres créatures conscientes, je ne pense pas que les Dalistères puissent vraiment posséder de COMP. Bien, tu seras Nodule, un COMP sans maitre qui a décidé de me suivre pour d’obscures raisons…Oui ça sonne bien ça…D’obscures raisons. Bref.

-Bien Mai…Acarvius. »


Je hochais la tête satisfait, ce petit COMP était d’une intelligence extrême, son créateur était surement un génie. J’étais donc vraiment un génie. Souriant pour moi-même, je fis signe à la petite machine de me suivre.

Nous nous approchâmes de la porte qui terminait le vieux couloir de maintenance souterrain, oublié de tous, enfin de presque tous. Les alentours de la porte étaient humides, je soupirais avant d’ouvrir la petite porte, utilisant le digicode que m’avait fourni Tyber. Le mécanisme, bien qu’ancien se déclencha comme convenu et la porte s’ouvrit sur le ciel de Pyram, gris et chargé de pluie.

Je rabattis ma capuche avant de sortir de mon abris de fortune. Nous étions arrivés, après avoir emprunté les passages souterrains, dans les bas quartiers de la ville. Non loin de là se trouvait une station de la L.E. ainsi que la sortie de la ville. Tout du moins c’est ce que Tyber m’avait dit.

La rue dans laquelle Nodule et moi avions débouché était bordée d’immeubles assez bas, décrépits et illuminés par des dizaines de panneaux publicitaires clignotants. Malgré la pluie, l’endroit était bondé de gens de peu vacants à leurs occupations. Je distinguais principalement des Techimis, bien que quelques Dalistères traînassent çà et là.

Mon ventre se mit à gargouiller, et je me rendis compte que j’avais faim. Mon maitre m’avait expliqué qu’il avait codé de manière plus ou moins subjective diverses sensations dans mon centre comportemental. Ainsi je ressentais la faim, le sommeil et d’autres besoins, bien que je n’en ai physiologiquement pas besoin. Pour ressembler à un Dalistère je devais jouer le jeu, bien que cela ne soit à mon sens qu’une perte de temps. Je devais avoir l’air parfaitement normal.

Je fis signe a Nodule de me suivre et nous nous engageâmes au milieu de la foule à la recherche d’un endroit où manger. Au bout d’une dizaine de mètres, une sorte de petit bouiboui ambulant vendant des sortes de nouilles me sauta aux yeux. Pourquoi ne pas apaiser ma faim tout de suite ? Ça ne pouvait pas faire de mal.

Cet espèce de stand en plein air était situé sous un immeuble un peu plus imposant que les autres. Il était géré par un petit Dalistère au teint asiatique qui dès qu’il me vit, me fit signe de s’approcher. Quatre hommes se tenaient autour du vendeur et semblaient déguster avidement leurs repas.

Une fois en face de lui, le vendeur s’écria :

« Alors jeune homme, on veut des nouilles ?

-Euh….Oui, je suppose.

-Parfait, installes-toi donc dans le coin ! »

Souriant, il me tendit un bol remplis de pâtes fumantes, accompagné de deux baguettes. J’étais plutôt gêné car je n’avais jamais utilisé ce style d’ustensile auparavant, mais ça ne devait pas être bien compliqué. Nodule partit vadrouiller dans le coin et je commençais à manger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ABANDON_Tuer n'est pas jouer... [PV Diaz] Mar 29 Sep - 16:31




Tuer n'est pas jouer

Des heures qu'il attendait patiemment que le réparateur ai terminé. Quel comble pour un homme tel que lui d'avoir sa moto en un si piteux état. Néanmoins, ce n'était pas réellement sa faute. Son arrivé à Pyram n'avait pas été de tout repos et bien qu'il faisait de son mieux depuis le début pour éviter les ennuis, Diaz n'avait eut affaire qu'à des monstres quasiment. Les temps devenaient dur et rien ne semblaient s'arranger à en constater par les lieux.

Diaz était donc venu dans ce garage afin de faire effectué les premières réparations, mais il commençait à sérieusement douter des réelles compétences du mécanicien lorsqu'il le reprit pour la troisième fois. Voyant que son client n'était vraiment pas un idiot question mécanique, le réparateur annonça qu'il le ferait comme il se devait, bien qu'un peu de temps lui aurait été apprécié. Diaz accepta le deal mais demanda s'il pouvait la faire réparer pour dans la soirée. Le Dalistère travaillant ici, jura qu'elle serait prête. Une fois le client partit, le mécanicien soupira et tomba les fesses au sol. Qui aurait pu prédire que le leader des siens viendrait dans sa boutique ?!

Marchant dans les rues, Diaz regardait tout ce qu'il y avait comme magasin. Etonné, il vit un Dalistère vendant des nouilles et un jeune homme accompagné d'un COMP. Non habitué à en voir, Diaz fut intrigué. Il s'approcha tranquillement de l'homme qui venait de prendre le bol de nouille, ne sachant pas trop comment s'y prendre pour manger le repas apparemment et lui dit.

Bonjour. Navré de vous déranger lors de votre prise de repas, je souhaitais juste vous demander l'autorisation d'examiner de plus près votre COMP. Je dois avouer qu'ils ne sont pas très courant, mais je les trouve très intéressant. Auriez-vous un instant à m'accorder pendant votre pause repas ?


Très poli, Diaz n'hésita pas à ajouter le geste à parole, saluant aussi en passant le vendeur qui se mit à bégailler. Diaz ne s'y faisait pas qu'on soit si surprit de le voir. Il se considérait toujours comme un simple Garwo possédant quelques devoirs en plus, tout simplement.

©Didi Farl for Ozdrayus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ABANDON_Tuer n'est pas jouer... [PV Diaz] Lun 5 Oct - 23:05

Alors qu’un nouveau paquet de nouilles s’échappait de mes baguettes, je remarquais, complètement frustré, que l’attitude du vieux vendeur de nouille venait de changer du tout au tout. Jetant rapidement un coup d’œil aux quatre autres individus qui occupaient le bar à nouille, je ne pus m’empêcher d’observer une sorte de stupeur dans leurs yeux. Qu’est ce qui pouvait donc bien se passer, bon c’est vrai que je n’étais pas très doué pour manger avec des baguettes mais tout de même, de là à provoquer une telle réaction.
Alors que j’allais leur demander ce qui n’allait pas, la voix d’un autre homme me fit sursauter légèrement. Il fallait vraiment que je commence à surveiller mes arrières. Si un simple dalistère arrivant dans mon dos pouvait me surprendre, qu’est-ce qu’il en serait d’un In Finert doté de terribles pouvoirs.
Le…type en question était plutôt grand, assez bien habillé, apparemment, mais ne semblait pas se préoccuper outre mesure de la pluie, qui avait effectivement baissé sensiblement en intensité depuis ma sortie du souterrain. Il venait de me demander s’il pouvait examiner Nodule, c’était une bien étrange question de la part d’un inconnu. Voulait-il tenter de percer le secret d’une des technologies avancées qui avait permis sa création ? Peu probable…mais il valait mieux rester prudent…

Le mystérieux inconnu n’attendit pas que je lui donne une quelconque autorisation et s’approcha du COMP qui fouillait un tas de pièces usagées non loin de là. Le vendeur, qu’il venait de saluer devint encore plus pâle que l’instant d’avant et commença à bredouiller des choses incohérentes à propos d’une altesse quelque chose. Sa réaction était bien exagérée. Reluquant l’inconnu je me rendis compte que sa tête ne m’était pas inconnue…Mais je n’arrivais pas à mettre un nom sur ce visage. J’avais certainement dû laisser passer un détail.

« Hum faites donc, ce n’est pas comme qui si j’allais vous en empêcher. Nodule cesses donc de fouiller les poubelles, tu risques de rouiller, encore…Et laisse le monsieur te regarder. Si j’étais vous…mon brave, je ne le toucherais pas il risquerait de vous balancer du jus. »

Nodule s’approcha du dalistère tout doucement et se posta à distance respectable, prêt a réagir en cas de problème. Le regard de ses lentilles passa au cyan, et il se mit soudain à tourner autour du mystérieux personnage interloqué. Ce devait être quelqu’un d’important.

« Faut pas s’inquiéter.»Dis-je d’un air blasé « Il ne réagit pas comme nous et est souvent incompréhensible. Hum…c’est marrant votre tête me dit vaguement quelque chose, vous êtes célèbre non ? Un chanteur ou un truc dans le genre ? Vous savez, ça fait des mois que je suis ici et j’ai passé encore plus de temps sur les routes de notre bien aimé empire. M’enfin ce n’était pas de tout repos vous voyez et j’ai oublié pas mal de choses en chemin. J’ai rencontré pas mal de monstres et tout ça, vivement que les légions de l’empereur nous débarrassent de ces calamités au lieu de camper à la capitale. Parce que vous voyez moi j’viens du nord, tout en haut du continent, et hormis le vieux sergent Bergman et ses soulards qui s’occupaient de la sécurité de mon village d’origine, on n’a jamais vu de vrais soldats  dignes de ce nom. Bref heureusement que j’avais le vieux pistolet de mon grand-père  pour me protéger sinon j’aurais déjà finis en casse-croûte au bord de la route, ça c’est sûr ! Au moins ici le coin est plutôt sécurisé et on peut manger tranquille ! »

Je marquais la fin de mon monologue d’un hochement de tête. Le vendeur de nouilles manquait de s’étouffer.

Bien, j’étais satisfait de ma performance, j’avais pu utiliser le langage rustre et simple des paysans du nord de l’empire et craché sur le dos des fonctionnaires d’état comme tout bon membre du bas peuple des dalistères. Et puis si ce type était un chanteur ou une quelconque célébrité du « showbisness » il était certainement crédule. J’allais pouvoir tester la validité de mon histoire sans conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ABANDON_Tuer n'est pas jouer... [PV Diaz] Dim 11 Oct - 16:40




Tuer n'est pas jouer

Le petit robot semblait fouiller dans des poubelles. Voilà une bien étrange occupation pour un robot, néanmoins cela intéressa d'autant plus Diaz. Il observa, sans trop s'approcher, pour voir ce que faisait cette si belle invention. Adorateur de la mécanique, Diaz touchait un peu à tout ce qu'il pouvait question technologie. Il n'avait pas besoin de forcément tout comprendre du premier coup, mais découvrir de nouvelles choses sur ce thème lui faisait toujours plaisir.

Ecoutant avec attention les dires du propriétaire du dit "Nodule". Suivant des yeux la machine, Diaz ne bougea pas. Et lorsque son maître ajouta les dernières indications, notre blondinet lui répondit.

Entendu, merci de vos conseils monsieur. J'avoue apprécier la technologie et surtout les mécaniques, mais en aucun cas je ne me permettrais de toucher... Nodule, sans votre permission... ou la sienne.



Reportant son regard du maitre -lors de ses paroles- au petit robot, Diaz le vit s'installer à une bonne distance, sur ses gardes. Diaz sourit et le regarda juste fonctionner, voir ses agissements. Ensuite, Nodule se mit à lui tourner autour. Surprit, Diaz fut ensuite ébahit. Il tournait sur lui-même afin d'essayer de suivre le petit COMP mais n'y arrivait pas. Regardant alors à nouveau le maitre du COMP, Diaz l'entendit reprendre la parole.

Les dires de l'homme stoppa Diaz. Ce dernier prit un air incrédule... une personne qui n'arrivait pas à remettre son nom sur le visage, ne pas le reconnaitre. Voilà qui était intéressant. Soit il s'agissait d'une farce, soit on le provoquait. Dans tous les cas... Diaz s'en fichait en faite. Il n'avait pas prit la grosse tête et voir une personne qui se moquait de son importance l'intéressait aussi. L'homme ajouta que la vie sur la route lui fit oublier des choses... voilà qui interpela l'Empereur. Depuis quand le fait de voyager faisait perdre la mémoire ? Diaz écouta attentivement et, d'un ton ferme et inquiet, demanda:

Quoi ? A... attendez. Nous nous sommes rendu dans les terres du Nord tout juste la semaine dernière... Depuis combien de temps voyagez-vous exactement ? J'ai fait en sorte que de nombreux Garwo soient en place partout où certains des nôtres vivent. Et de ce que j'ai pu en voir la semaine dernière, tout se passe bien dans les terres du Nord... surtout que le sergent Bergman, ce nom ne me dit rien.

Diaz était gêné, il ne savait pas vraiment comment prendre ces informations. Que le Dalistère ne sache pas qui il était importait peu au final, ce qui gênait Diaz, c'était qu'une partie de son peuple puisse être dans une mauvaise situation et ce, sans même le savoir.

©Didi Farl for Ozdrayus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ABANDON_Tuer n'est pas jouer... [PV Diaz] Dim 11 Oct - 18:25

Tout fier de moi, intérieurement bien sûr je ne laissais rien paraitre, je m’attendais à une réponse ennuyeuse et vide de sens. Mais tel ne fut pas le cas, le dalistère inconnu venait de prendre une voix ferme, que l’on pourrait presque qualifier de meneuse d’homme. Il se désintéressa de Nodule et m’affirma que lui et des soldats fidèles à l’empereur s’était justement rendu une semaine auparavant dans le nord du continent. Voilà qui était problématique. Heureusement que le village que je venais de citer existait vraiment…

Je cessais de manger, regardant l’individu d’un air incongru, presque aussi étonné que les cinq autres gus qui avaient l’air de boire notre conversation. Le dalistère, qui semblait être une sorte de militaire très important vu qu’il semblait pouvoir ordonner de placer des troupes en garnison, ne semblait pas avoir compris ce que j’entendais par voyager. Il devait s’imaginer que j’étais venu ici par la L.E., ou à l’aide d’un quelconque véhicule terrestre ou volant. Bien entendu, comme n’importe qui de normal en fait, j’avais été trop influencé par les récits d’aventures initiatiques qui avaient bercé mon enfance. Je ne pus m’empêcher de sourire légèrement avant de tenter de clarifier la situation :

« Vous savez, la situation que je viens de vous décrire date d’un peu plus de deux ans hein, et pour le vieux sergent il a dû partir à la retraite ou disparaitre on ne sait où depuis le temps… Lorsque j’ai dit que je voyageais, je ne voulais pas dire que je faisais du tourisme ou que je me dirigeais d’un point A à un point B avec un objectif précis en tête. En fait, je suis ici depuis cinq mois, le loyer de la bordure du quartier est pas cher, même si le coin est un peu craignosse la nuit à cause des monstres…Bref, avant ça, j’avais passé plus ou moins deux années à marcher sur les routes, enfin sur les chemins, parce que bon sinon j’aurais fini écrasé par une voiture. J’ai vécu durant tout ce temps-là en faisant des petits boulots à droite et à gauche, c’était pas facile. Vous savez, les voyages forment la jeunesse et tout ça… »

Je m’arrêtais et me retournais vers mes nouilles, qui risquaient de refroidir. Nodule s’éloigna du Dalistère pour se diriger vers moi et utilisa ses petits réacteurs dorsaux pour se poser sur le comptoir et observer l’inconnu d’une position plus élevée.

Je me demandais bien ce que ce type faisait là. Un général ou assimilé sans son escorte armée. Je savais bien que les Techimis et l’empire étaient alliés, mais tout de même le coin était plein de monstres et les accidents arrivaient vite…Si cet homme était un Garwo, il était forcément opposé aux Crénides qui avaient perdu le pouvoir. Un de leur agents aurait très bien pu l’éliminer ici sans problème et en toute discrétion…Cette réflexion me fit grimacer et je me fis la réflexion que je devais tout de même avertir cet étrange personnage des risques qu’il encourait.

« Honnêtement, je ne vois pas ce que quelqu’un de votre position fait ici sans escorte…Les monstres ne vont pas tarder à sortir de leurs antres, mais à votre place ce serait le moindre de mes problème. Je veux dire, si les opposants au pouvoir en place venaient à apprendre que vous vous baladez seul dans des quartiers tels que celui-ci, ils auraient tôt fait d’envoyer des assassins vous éliminer vous voyez ? Et puis vu l’endroit, si ils sont un tant soit peu doués, on mettrait des semaines à vous retrouver…Et si vous êtes là parce que un grand nombre des nôtres vivent ici, je dirais que c’est bien dangereux aussi. Je veux dire moi j’ai atterrit là par hasard, mais ce n’est pas le cas de tout le monde ici. Bref, je sais pas ce que vous faites ici mais la prochaine fois vous devriez faire attention aux endroits où vous mettez les pieds… »

Les pupilles de Nodule devinrent vertes, observant minutieusement la réaction du Garwo.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ABANDON_Tuer n'est pas jouer... [PV Diaz] Mer 21 Oct - 10:47




Tuer n'est pas jouer

C'est ainsi que le leader attendit avec grande impatience la réponse de son interlocuteur, hors de question de prendre le moindre risque. Non, il devait savoir avec certitude si les siens allaient bien. Ou savoir si cet homme ici présent n'avait pas quitté son village il y a de cela bien trop longtemps. Il fallait prendre des nouvelles. Avec les moyens de communication de nos jours, Diaz pensait réellement que le jeune était à la page comme on dit.

Voyant sa nouvelle connaissance sourire avant de lui répondre, Diaz pensa qu'il avait mal comprit les paroles de son ami. En effet, les dires de celui dont il ne connaissait pas encore le nom confirma ses réflexions. Le garçon s'arrêta pour reprendre des nouilles et pendant ce temps, Diaz se mit à pouffer de rire, pouffement qui se transforma en rire de soulagement. En aucun cas il ne se moquait de lui, juste qu'il fut soulager et se sentit un peu crétin sur le coup. Moyen de défoulement assez étrange certes, mais efficace. Diaz s'essuya une larme qui s'était crée au coin de son oeil. Se redressant, il se contenta de sourire et de lui répondre.

« En effet, voilà qui explique le tout. Navré pour ma réaction précédente, mais j'étais tellement inquiet à l'idée que la situation se soit retournée en peu de temps que j'ai eut une réaction assez forte. »


Observant le plat de nouille, Diaz proposa d'un geste de la main, à son interlocuteur de s'assoir à une table en face de lui. Au diable la pluie, ce n'était pas trois petites gouttes par-ci ou par-là qui allait leur faire peur.

« Vous avez bien voyager d'après ce que vous dites... j'avoue que je vous envie. »




Souriant, le régent regarda son téléphone pour avoir l'heure, encore un peu de temps était nécessaire avant que sa moto ne puisse être réparer, mais il devrait malgré tout prévenir Arrow... plus tard. Ce dernier devait bien savoir qu'il ne risquait rien.

Puis vint la mise en garde de son interlocuteur inconnu. Diaz sourit à ses paroles. C'était un chic type. Certains mots firent plus sourire que d'autres... quelques expressions mirent même mal à l'aise le chef... sans escorte... oui. Hum, fausser parfois compagnie aux gens était pas mal quand même. Respirer ça à du bon.

Diaz rangea son téléphone, s'étira tout en restant assit, puis posa ses bras sur la table pour lui répondre.

« C'est très aimable à vous de vous inquiétez, néanmoins, je connais un peu le coin et surtout ma moto à été bien abimée par des monstres, j'attends la fin de ses réparations avant de partir. Mais, si personne ne sait que je suis de passage, je ne crains pas grand chose. On me croit à la capitale en ce moment même, donc tout va bien. Et puis, je sais me défendre. Je serais un bien piètre leader pour toute notre nation si je ne savais pas me protéger.  »

Sur ses paroles, il effectua un léger rire.

©Didi Farl for Ozdrayus
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Enjoy the world of darkness

MessageSujet: Re: ABANDON_Tuer n'est pas jouer... [PV Diaz]

Revenir en haut Aller en bas
ABANDON_Tuer n'est pas jouer... [PV Diaz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-
» Vous savez jouer à Tetris ???
» Trop un gros Chest pour jouer au tennis
» L'intérêt de jouer un personnage.
» Auriez-vous objection à jouer contre ça...
» " Le Monopoly c'est le seul moment ou tu peux jouer avec ton fer a repasser. " Averyne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ozdrayus :: Informations :: Cimetière des Rp-

Sauter vers: