Partagez|

TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Enjoy the world of darkness
avatar
Ozdrayen
MISSIVES : 94

INFO : 112ans
ARMES : Câble métallique


MessageSujet: TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz Mar 14 Juin - 19:53

détails
112 ans et encore besoin d'un chaperon ?
- Atelier de Will -
ft. Diaz & Dröhn
Ʃkaemp はは ™

Je suis seul dans l’Atelier. Je commence à remarquer que cela devient une chose habituelle. Je devrais soupirer, je crois que c’est ce qu’un humanoïde sanguin aurait fait en tout cas, mais je n’en ressens ni l’envie, ni le besoin. Après tout, étant donné que je suis seul, je ne vois pas pourquoi je devrais exprimer de façon visible que cela m’attriste de ne plus beaucoup voir mon amie. En public, j’essaie d’apprendre à me comporter comme les autres Dallistères car cela semble les déranger que je ne manifeste pas mes émotions. D’après mes études, ils se basent sur ce qu’ils voient pour réagir et adapter leur comportement. Etant donné que je ne manifeste rien, ils sont généralement perdus concernant le comportement à adopter. C’est quelque chose que je conçois (pour l’avoir observé à maintes reprises) mais que je ne comprends pas. Leur comportement ne devrait pas dépendre du visage de son interlocuteur, si ? Chacun à son humeur, sa personnalité et ses idées. Il dit ce qu’il a à dire, pourquoi s’embarrasser d’études sur la pensée de l’autre puisqu’ils ne peuvent pas réellement la connaître ? Ils ne sont pas reliés par un réseau contrairement à nous autres Techimis.

Les questions et problématiques concernant notre univers sont nombreuses et je suis le premier à dire qu’il faut chercher une réponse à tout. Mais, indéniablement, je n’ai pas encore saisi pourquoi ils s’intéressent tant à notre visage et aux expressions qui s’y impriment. Et que se passerait-il si je faisais une plaisanterie en faisant la moue ? Ils ne riraient pas ?  C’est stupide, à mon humble avis, puisque l’important est la blague, pas le visage que j’exprime. Je prends mon cahier comportant mes expériences en cours et à faire et le feuillète jusqu’à la partie dédiée aux expériences sociologiques. Nouvelle page, nouveau titre, je me note de faire une expérience sur l’importance qu’ils accordent à ces expressions. Un tiret plus loin, j’ajoute « Plaisanter avec une expression faciale inadaptée » puis le raye avec application puis le remplacer par « S’exprimer avec une expression faciale inadaptée » puisque, dans tous les cas, mes blagues sont rarement comprises.

Un bruit survient à l’extérieur. Je me demande si c’est Will ! Plaisir et ressentiment viennent se chamailler mon cerveau un instant mais ils sont vite remplacés par une vague déception. Ce ne sont pas les pas légers ma partenaire. Je me demande qui cela peut être puisque je n’attends personne. Je me lève et jette un coup d’œil sur l’emploi du temps placardé sur une planche que j’ai demandé à la Dallistère de faire pour que je puisse suivre quand est ce qu’elle n’est pas là. J’ai conscience d’être peut-être mauvaise langue mais un rouage me dit qu’elle ne le rempli pas systématiquement. Enfin ! Je lui laisse le bénéfice du doute et me penche sur la misérable feuille déchirée qui pend lamentablement contre le bois. Ca aussi, ça mériterai un soupir. Un soupir agacé d’ailleurs (même si je ne sais pas encore très bien les faire je crois) !  Mes yeux jaunes parcourent la page et ne tardent pas à trouver la date du jour. Un vide intersidéral signale qu’elle n’a rien de prévu aujourd’hui. Le contraire m’aurait étonné mais je ne râle pas : ça ne sert à rien puisqu’il n’y a personne pour m’écouter de toute façon.

Je n’entends puis rien de l’autre côté de la porte et commence à me demander si la solitude ne commence pas à ronger mes câbles et à me causer des hallucinations. Ca m’embêterai de devoir retourner chez les miens pour un problème de fusibles. Soudain, j’entends toquer à la porte. Ah ! Voilà qui est rassurant ! Je me relève et ouvre la porte à la personne qui n’est pas Will.


En espérant que ça t'aille ! Je peux modifier si y a des incohérences avec l'univers ou quoi que ce soit :3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz Sam 18 Juin - 10:29


112 ANS ET ENCORE BESOIN D'UN CHAPERON ?

Voilà quelques jours que la conversation entre Will et Diaz eut lieu. L’empereur des Dalistère ne savait pas si la jeune femme prenait réellement en compte ses demandes surtout celle de lui donner un assistant mais Diaz ne pouvait pas nier que ça le rassurerait et Arrow semblait du même avis. Continuer ainsi pour la jeune femme serait une menace pour l’équilibre de leur nation au niveau de l’organisation et Diaz se refusait de faire cela.

Ainsi, il voulait soumettre à la jeune femme une liste de potentiel assistant. Sachant pertinemment que ça pourrait déplaire à la demoiselle, malgré ce qu’elle pouvait dire, Diaz décida de se rendre de lui-même à son atelier afin d’éviter qu’elle ne parte. Non pas une question de mauvaise foi, cependant l’Empereur commençait à la connaitre et cette constructrice aimait se rendre à droite et gauche pour ses inventions. De plus, Will devait lui donner des papiers depuis deux jours déjà. Papier qu’il n’avait pas. Une petite visite s’imposait alors.

Néanmoins, alors qu’il ne souhaitait que pouvoir se rendre discrètement à l’atelier de l’Elistère en chef, Arrow imposa deux autres Garwo au leader afin d’assurer sa sécurité. Diaz ne s’y faisait toujours pas, cela le dérangeait, trouvant l’escorte gênante. Après tout, il savait se défendre.

Voilà donc notre Empereur parcourant les rues de Myes encadré comme il se doit. Mais ne vous faites pas avoir, notre homme marchait d’un pas sur et lourd tout en saluant les passant. Son épée dans le dos et sa cape volant au gré de son avancé, on constatait de suite son allure assurée et humble. Diaz appréciait les deux gardes du corps qu’il avait, cependant… il ne pouvait pas se permettre de perturber leur travail en leur parlant.

Arrivant devant l’atelier de la jeune femme, Diaz fit signe aux deux Garwo de l’attendre devant la porte, il ne voulait pas que Will se sente fautive de quoi que se soit ou qu’elle se mette sur ses gardes. Toquant à la porte, Diaz entendit du bruit. Des pas qu’il ne connaissait pas. Une fois la porte ouverte, il découvrit cette personne au visage des plus froids. Des yeux d’un jaune or, stupéfiant et aussi très dur. Diaz ne montrait pas beaucoup ce qu’il ressentait sur le coup. De la surprise, bien évidemment mais aussi de l’interrogation. Qui était donc cette personne ?

Les Garwo allaient bouger, l’Empereur le savait et c’est pour cette raison qu’il fit signe de rester en position. Observant l’inconnu, il prit la parole en premier:

« Bien le bonjour. Je me nomme Diaz et je recherche miss Will. Serait-elle présente… monsieur ? »

Ne sachant pas qui il était, normal que l’empereur demande des réponses !  

By ©Didi Farl for Ozdrayus

Revenir en haut Aller en bas
Enjoy the world of darkness
avatar
Ozdrayen
MISSIVES : 94

INFO : 112ans
ARMES : Câble métallique


MessageSujet: Re: TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz Mer 22 Juin - 12:53

détails
112 ans et encore besoin d'un chaperon ?
- Atelier de Will -
ft. Diaz & Dröhn
Ʃkaemp はは ™

Ce n’est effectivement pas Will derrière la porte mais un homme qui doit bien faire 10cm de moins que moi. Je ne l’ai jamais vu il me semble alors je le détaille de haut en bas. Des yeux très bleus, des cheveux blonds et une peau pâle … Classique. Seul le fait qu’il soit plutôt richement habillé m’interpelle. Il doit être relativement important, aussi ce n’est pas moi qu’il vient voir, de toute évidence. Personne de haut placé ne s’intéresse à un Techimi perdu en territoire Dalistère qui passe ses journées à réparer des armes et à construire des circuits électriques. Il confirme mes pensées lorsqu’il prend la parole, m’informant de son identité -qui ne me dit rien, comme on pouvait s’y attendre- et du fait qu’il est à la recherche de ma partenaire. Il finit sa question en appuyant sur le « Monsieur » interrogateur de la fin, comme s’il cherchait à me demander quelque chose. Je le fixe quelques instants supplémentaires mais, n’arrivant pas à déterminer ce qu’il veut, je me contente de noter l’information dans un coin de ma tête et de répondre à sa question.

« Non Monsieur, elle est absente ce matin. Elle repassera sûrement à l’Atelier dans la journée. »

J’essaie de lui faire un sourire gentil mais j’avoue ne pas être sûr du rendu. Peu importe, de toute façon, je n’ai pas l’intention de me faire des amis. Quoi que, cet homme riche pourrait amener à faire des expériences intéressantes sur la hiérarchie Dalistère et les réactions qui en résultent …

« Vous souhaitez que je lui fasse passer un message ou vous désirez l’attendre ? »

Je jette un coup d’œil derrière moi : heureusement que je suis maniaque et que j’ai passé quelques heures à ranger l’Atelier ce matin ! Il est à peu près présentable mais je n’oublie pas que des armes trainent sur les établis et que d’autres sont suspendues un peu partout. Cet homme est-il au courant de ce que nous fabriquons/créons/rénovons ici ? Oh, certes il n’y a pas que des armes ici mais il y en a tout de même entre deux circuits électriques, petits robots et autres gadgets bricolés. D’un côté, il dit connaître Will, mais la connaître ne veut pas forcément dire qu’il connait toutes ses activités. Dois-je l’inviter à entrer ? J’hésite mais ne dis rien. Autant ne pas proposer, s’il veut vraiment entrer alors je verrai à ce moment-là. Je me contente donc de le fixer, attendant sagement une réponse sans manifester d’émotions, comme je sais si bien faire !


Un peu court, je reconnais mais bon, j'espère que tu m'en voudras pas :3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz Mar 28 Juin - 16:10


112 ANS ET ENCORE BESOIN D'UN CHAPERON ?

Diaz ne savait pas qui était cet inconnu, mais son apparence démontrait clairement son appartenance à la nation Techimi. Tiens donc, Will avait donc des relations avec eux ? Voilà qui soulageait un peu le Dalistère. Enfin une bonne nouvelle. Peut être qu’au final la jeune femme était plus proche d’eux et donc se sentait plus à l’aise en leur compagnie. Diaz pouvait le comprendre, néanmoins il aurait apprécié en être informé. Non pas qu’elle devait lui rendre des comptes sur avec qui Will travaillait, cependant… savoir qu’un Techimi était présent dans l’atelier était bon à savoir pour lui. Cela voulait dire que certains projets ne pouvaient être ramené chez elle. Toutefois, Diaz ne s’inquiétait pas pour cela. Will savait être professionnelle.

Le visage de Diaz montrait clairement qu’il était septique face aux réponses de l’inconnu. Ce dernier répondait mais restait vague. Il n’avait pas prit la décence de se présenter. Diaz réfléchit un instant, les bras croisés. N’oublions pas que les Techimi sont des robots à la base. Leur logique n’était donc pas la même que celle de notre Empereur. Se redressant afin de prendre une pose plus conventionnelle, Diaz lui répondit:

« Je préfèrerais la voir directement, cela concerne le travail. »

Faisant une légère pause, l’Empereur choisit ses mots avec précaution:

« Je me présente, je me nomme Diaz, Empereur des Dalistères. Il me faudrait savoir qui vous êtes et pourquoi vous vous trouvez dans l’atelier de mademoiselle Will. »

Pas besoin d’en ajouter, Diaz exprima son souhait. De plus, n’ayant pas d’information, il ne pouvait se permettre de lancer divers hypothèses. Alors il attendit patiemment, son regard porté sur l’inconnu et quelques fois intrigué par les rayons du soleil qui se déposaient sur certains objects de l’atelier. Des mini-robots et des pièces détachés en tout genre. L’atelier était plus propre au premier coup d’oeil que ce à quoi Diaz s’était attendu. Malgré tout, il restait à l’image de sa propriétaire, un peu en bazar.
 

By ©Didi Farl for Ozdrayus

Revenir en haut Aller en bas
Enjoy the world of darkness
avatar
Ozdrayen
MISSIVES : 94

INFO : 112ans
ARMES : Câble métallique


MessageSujet: Re: TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz Mar 28 Juin - 20:13

détails
112 ans et encore besoin d'un chaperon ?
- Atelier de Will -
ft. Diaz & Dröhn
Ʃkaemp はは ™

L’homme qui me fait fasse se redresse, comme s’il voulait paraître plus grand. Pour ma part, je trouve que ça ne change pas grand-chose puisqu’il est toujours plus petit que moi. Peut-être qu’il n’aime pas être regardé de haut ? J’ai remarqué que les humanoïdes de leur espèce sont parfois mal à l’aise avec des personnes plus grandes. Je me demande si cela vient de leur instinct de conservation qui les avertira en quelque sorte qu’ils ne sont pas de taille en cas d’affrontement direct ? Pourtant, Will a l’air à l’aise avec moi mais je crois que c’est différent : avec toutes les armes qu’elle construit et tout ce qu’elle fait explosé à longueur de journée, son instinct de survie doit être enterré depuis longtemps ! Mais pas celui de cet homme qui me regarde visiblement, je dois donc faire attention à mes gestes et ne rien faire qui pourrait être interprété comme de l’agressivité.

L’homme me fixe un instant, comme perplexe, puis m’annonce qu’il désire voir Will. Etant donné qu’il n’a pas l’air de vouloir partir, j’en conclus qu’il aimerai l’attendre à l’Atelier. Je n’aime pas ça mais il ajoute qu’il travaille avec elle. Il doit être au courant donc ? Quoi que, je ne me suis jamais demandé ce que ma partenaire fait de ses journées mais elle a peut-être un autre travail. La connaissant, ça ne serait pas étonnant, je la vois bien en train de jouer sur plusieurs tableaux. La phrase suivante est des plus étonnantes. J’ai donc affaire à l’Empereur en personne ?! Mes émotions ont beau être comme bannies de mon organisme, c’est bien de la surprise qui s’impose actuellement à mon esprit. Cependant, la montée d’adrénaline n’étant pas inhérente à mon organisme, je conserve mon impassibilité habituelle. Je n’apprécie pas sa formulation pour me demander de décliner mon identité mais j’obéis sans faire d’histoire, n’ayant pas envie de me frotter à la partie musclé du gouvernement de la nation qui m’héberge.

« Je m’appelle Dröhn et Will est ma partenaire. Nous travaillons ensemble à l’Atelier. »

J’essaie de faire simple et concis, ne voulant pas commettre d’impair puisque je ne connais ni l’étiquette, ni les relations entre l’Empereur et ma camarade de destruction. Je repense au fait qu’il souhaite voir Will directement. Je ne sais toujours pas s’il est au courant de ses activités mais je ne suis pas sûr que remballer un dirigeant soit très bien vu. Mon cerveau fonctionne à plein régime, hésitant à lui demander si ça ne le dérange pas que je le laisse à la porte. Je finis par conclure que je ne peux de toute façon rien lui imposer du fait de sa position hiérarchique et de mon statut d’immigré.

« Vous souhaitez l’attendre dehors ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz Dim 3 Juil - 19:31


112 ANS ET ENCORE BESOIN D'UN CHAPERON ?

Voilà qui était étrange. Tiens donc, Will avait donc bel et bien un équipier ? Diaz ne s’attendait pas à une tel rapidité. La jeune femme aurait pu l’informer afin qu’il transmette à Arrow, ce dernier étant en train de lui rechercher un assistant. Mais peut être que le tout ne datait pas de très longtemps. Et si Will était justement au Palais pour transmettre cette… non, une petite minute. Will ne prendrait pas la peine de se rendre jusqu’au palais, Diaz savait qu’elle fonctionnerait plus avec un mail pour ce genre de chose. En tout cas, tel qu’il la connaissait, la demoiselle était plus de ce genre là. Et puis, si cela ne faisait pas longtemps, pourquoi est-ce que la propriétaire de l’atelier laisserait cet homme seul ? Un Techimi. Diaz commençait à émettre des doutes sur certaines choses. Ils travaillaient ensemble, mais depuis combien de temps ? L’empereur contemplait la personne face à lui, sans expression sur son visage. La réflexion était alors bien présente. Quelque chose clochait mais il ne fallait pas le montrer et ça, Diaz savait parfaitement le faire.

Le Techimi se prénommait Dröhn. Intéressant. On constatait bien le trait de caractère des Techimi. Réponse rapide, simple et n’en disant pas trop. Ils avaient un don pour tout analyser, Diaz s’en retrouvait toujours impressionné. Il ne savait pourquoi mais cette manière de faire le fascinait. Pourtant, reproduire le tout pour un Dalistère était difficile, très même. Du coup, l’empereur se contentait d’admirer leur manière d’être.

Pourtant la question de Dröhn fit émettre un air septique à Diaz. Est-ce que le Techimi avait fait exprès d’employer ces termes ou était-ce une erreur de langage ? Il n’en savait rien et en toute honnêteté, Diaz n’allait pas juger sans savoir. Il préférait se contenter de répondre simplement.

« Cela dépendra de si Miss Will vous a dit dans combien de temps elle comptait rentrer. A moins qu’elle ne vous donne pas non plus d’informations. »

Voulant en savoir un peu plus malgré tout, Diaz ajouta:

« Je suis ravie d’apprendre qu’elle a enfin trouvé une personne avec qui oeuvrer. Quel est le projet en cours ? »

En tant qu’empereur, il était de son droit d’être mit au courant, après tout, c’est lui qui subventionne les créations. Son regard était apaisé, doux mais inexpressif. Diaz était du genre à aimer la mécanique et tout ce qui était création de ce genre, hélas, son poste ne lui permettait pas se s’y mettre. Il compensait donc en parlant mécanique avec des Ellistères ou des Techimi.
 

By ©Didi Farl for Ozdrayus

Revenir en haut Aller en bas
Enjoy the world of darkness
avatar
Ozdrayen
MISSIVES : 94

INFO : 112ans
ARMES : Câble métallique


MessageSujet: Re: TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz Mar 26 Juil - 11:41

détails
112 ans et encore besoin d'un chaperon ?
- Atelier de Will -
ft. Diaz & Dröhn
Ʃkaemp はは ™

La manière de l’empereur à de faire remarquer que Will n’est pas très loquace lorsqu’il s’agit de dire où elle va ou ce qu’elle fait m’amuse. Désireux de mettre un minimum à l’aise -ou du moins, moins mal à l’aise- le Dalistère qui me fait face, je fais l’effort d’esquisser un sourire pour lui donner des signes extérieurs de mon état d’esprit auquel il pourra se raccrocher : c’est quelque chose que cette race semble apprécier. Il enchaine, me demandant sur quoi nous travaillons actuellement, apparemment heureux de voir que Will a de la compagnie à l’atelier. Je réponds à sa première phrase avec calme afin de me donner un peu de temps pour réfléchir à sa question finale :

« Non, Monsieur. Will n’a pas pour habitude de me tenir au courant de son emploi du temps, si tant est qu’elle en est un, vous m’en voyiez navré. Visiblement, vous êtes aussi victime de ses silences concernant ces intentions ! »

J’exécute un nouveau sourire bien que ces démonstrations émotionnelles ne me soient absolument pas naturelles. Voilà le moment de répondre à la question finale. Quel est le projet en cours ? Nous travaillons sur tant de choses à la fois ! Je ne suis pas sûr qu’il soit intéressé par mes poupées destinées à des expériences sociologiques et je ne sais pas s’il sait que Will tente toujours de nouveaux types d’armes. En fait, je me rends compte que je ne sais même pas s’il s’agit de son métier officiel ou officieux, il est réellement temps que nous ayons une sérieuse discussion à ce sujet ! Qui sait si l’empereur ne compte pas revenir ensuite me poser de nouvelles questions ?

« Nous travaillons parfois sur des tâches différentes mais nous avons quelques œuvres en commun de temps en temps. Actuellement, je ne travaille peu sur la mécanique, je fais des études de psychologie. »

Ce n’est pas tout à fait un mensonge mais ce n’est pas la vérité non plus. Mais je crois que c’est tout de même ce  qu’il y a de plus vrai : je suis en ce moment plus tourné sur le fonctionnement émotionnel et cérébral des Dalistères que sur la rénovation du câble qui me sert de lasso et qui mériterait un coup de neuf avec quelques options en supplément. Pour répondre concernant Will, je pense à son nouveau pistolet, sur lequel elle travaille depuis des jours voir des semaines, celui qui ressemble à une arme à plasma. Que répondre pour expliquer ça ?

« Will travaille sur une création un peu nouvelle, il ne me semble pas qu’elle l’ai déjà essayé auparavant ! Je l’aide à faire quelques tests de temps en temps. »


Désolée pour le temps de réponse, les vacances sont très remplies ! J'espère que ça te va comme ça ! :3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz Lun 22 Aoû - 15:00


112 ANS ET ENCORE BESOIN D'UN CHAPERON ?

L'empereur vit le sourire sur le visage du Techimi. Était-ce une manière pour lui de se sociabiliser un peu comme les Dalistère ? Une tentative pour qu'il ne soit plus aussi mal à l'aise ? En tout cas, cela faisait très étrange à Diaz. Ce dernier connaissait pas mal la nation cybernétique de par les rencontres diplomatiques et un des leurs, répondant de la sorte... Cela donnait froid dans le dos. Toutefois, Diaz ne laissa rien transparaitre, cet effort de la part du Techimi était tout à fait louable bien au contraire. Une personne cherchant à bien s'intégrer n'aurait pas pu mieux agir. Content d'avoir une telle personne sur ses terres, l'Empereur écouta bien attentivement les paroles de son interlocuteur. Apparemment, lui non plus n'était pas dans la confidence. Will avait véritablement un don bien étrange à ce niveau-là. À croire qu'il devait lancer les Garwo à ses trousses à chaque fois qu'il désirait la voir. Soupirant malgré lui de manière bien exaspérée, Diaz secoua sa tête maintenant par sa main gauche. Une plaie, voilà ce que son Ellistère en chef pouvait être parfois. Malgré tout, elle était compétente.

Sortant son téléphone, il rédigea un rapide message qu'il envoya à Arrow prévenant qu'une fois de plus, Will n'était pas présente là où elle aurait dû et qu'elle restait introuvable. L'idée de son second quant à lui injecter une puce de localisation n'était sans doute pas si stupide que cela finalement.

Diaz fut surpris d'entendre le Techimi parler d'étude sur la psychologie. Était-ce une curiosité par rapport au fait d'avoir des sentiments, leur génération, comment on les ressent et pourquoi ? D'un point de vu purement scientifique, le Dalistère ne pouvait qu'approuver, ce genre de chose restaient de grand mystère. Ayant rangé son téléphone, le blondinet croisa ses bras afin d'écouter le tout bien attentivement. C'était très intéressant de converser sur ce sujet, découvrir encore plus le point de vu d'un Techimi qui se trouve dénué de tout cela, complètement opposé à eux qui vivent dans le sentiment.

Dröhn lui ajouta que Will travaillait sur une création un peu nouvelle encore jamais réalisée. Diaz sembla suspect, il ne savait pas réellement de quoi il s'agissait. Curieux, il préféra rester malgré tout sur ses bases et ne pas s'avancer de trop. L'idée de son second quant à lui injecter une puce de localisation n'était sans doute pas si stupide que cela finalement. Ce qui intéressait l'empereur en ce moment, c'était la personne face à lui. Il ne s'en cacha pas d'ailleurs.

« Je vous remercie pour ces informations. Je verrais avec Miss Will plus tard. J'avoue plus être intrigué par vous. Depuis combien de temps êtes-vous associé à notre Ellistère en chef ? Vos conditions de travail pour vos recherches sont-elles correctes ? Je veux dire, est-ce que Miss Will a mis à votre disposition ce dont vous avez besoin dans cette optique ?»
 

By ©Didi Farl for Ozdrayus



HRPG: ne t'inquiètes pas, je ne suis pas mieux avec mon poignet ah ah ah :D
Revenir en haut Aller en bas
Enjoy the world of darkness
avatar
Ozdrayen
MISSIVES : 94

INFO : 112ans
ARMES : Câble métallique


MessageSujet: Re: TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz Mar 20 Sep - 14:52

détails
112 ans et encore besoin d'un chaperon ?
- Atelier de Will -
ft. Diaz & Dröhn
Ʃkaemp はは ™

Après un long soupir visiblement agacé  voilà désormais que l’empereur sort son téléphone pour envoyer un message. Je me demande si la politesse autorise ce gendre de conduite mais je ne fais aucune remarque et décide de partir du principe que cela se fait puisque l’empereur lui même le fait ! Peut être que je poserai la question à Will, le jour où elle acceptera de montrer à nouveau le bout de son nez, mais je ne suis pas certain qu’elle soit tout à fait au point sur les règles de bienséance car disparaître constamment sans jamais prévenir ne me semble pas être une façon convenable de se comporter.

Le jeune homme finit par prendre la parole, à mon grand soulagement car je commençais à me demander si j’avais dit ou fait quelque chose d’inconvenable. Ses dires ont pour effet de me surprendre : comment ça, il est intrigué par moi ? Est il intrigué par ma personne, par ma race ou par ma condition de techimi exilé ? Je cherche une réponse sur son visage mais rien ne m’indique -par manque de connaissances en la matière sans doute- quelle option est la bonne. La à suite de ses paroles n’éclaire guère ma lanterne puisqu’il me demande simplement depuis combien de temps je connais Will. A vrai dire, je ne sais que répondre. Dois je compter à partir de notre rencontre chez les Techimis ou a partir du moment où nous nous sommes vraiment liés, notamment lorsque je me suis installé à l’atelier ? Puisque l’homme enchaîne sur une autre question, j’ai tout le loisir d’y réfléchir. Ses questions sont visiblement intéressées et non simplement polies mais elle ne m’éclaircissent toujours pas sur les raisons de son intérêt. J’entreprends cependant d’y répondre méthodiquement :

《 Nous nous connaissons depuis quelques mois maintenant mais nous avons commencé à cohabiter plus récemment. 》

Je ne pense pas pouvoir faire plus clair alors j’espère que sa curiosité sera satisfaite. Je n’aime pas vraiment m’étendre sur les raisons qui m’ont poussées à m’éloigner de mon peuple car les Dalisteres ont, je trouve du moins, la fâcheuse manie de juger un peu trop facilement leurs interlocuteurs. Les questions suivantes concernent mes recherches, point qui me plaît déjà beaucoup plus car il n’existe pas grand-chose qui me passionne plus que la psychologie humanoïde et son étude approfondie.

《 Je manque encore de contacts Dalisteres que je pourrais observer à ma guise mais je suppose que cela viendra avec le temps ! Miss Will est très … captivante et singulière, il y a déjà beaucoup à apprendre sur elle ! Pour le reste, je ne manque de rien, je possède des supports pour coucher mes analyses ainsi que du temps pour observer les Dalisteres vaquer à leurs activités. Les gens en disent long sur eux lorsqu’ils ne se savent pas épier.》

Je me rends compte un peu tard que je dois passer pour un espion. Jamais un Techimi en aurait suspecter un autre d’espionnage mais cet homme là le verra t il du même œil ? Malheureusement, je ne peux que me maudire intérieurement de ma bêtise et espérer qu’il ne relèvera pas ou ne se perdra pas en gausse conjecture.

《 Je ne peux malheureusement pas accéder à la partie anatomique et physiologique concernant la génération des émotions mais il y a beaucoup à faire en surface d’abord, sur les différents sentiments, leur contexte d’apparition ainsi que les façons dont elles s’expriment ensuite sous forme d’expression ou de mimiques. Je doute d’arriver un jour à créer un manuel complet car le sujet est véritablement passionnant et complexe !»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz Dim 2 Oct - 14:20


112 ANS ET ENCORE BESOIN D'UN CHAPERON ?

L’Empereur était une personne qui tenait à la bonne éducation qu’on lui avait donnée. Il savait que ce n’était pas tous les jours facile et pourtant, il faisait de son mieux tous les jours. Alors, Diaz, toujours, en appuie sur sa jambe droite, décroisa ses bras pour déposer ses mains au niveau des hanches. Suite à cela, il écouta tranquillement les dires de son interlocuteur, ce n’était pas tous les jours que l’on pouvait avoir un point de vu externe venant d’une personne étrangère vivant sous votre toit. Il espérait avoir des retours sur son accueil et son intégration. Faciliter les choses en quelque sorte. Le fait qu’ils ne se connaissent pas depuis longtemps, mais qu’ils vivent en cohabitation semblait mené à une logique de vie commune possible. Les raisons de cette vie partagée ne regardaient pas l’Empereur et au vu des petites choses dites sans donner de réels détails laissa pensé à Diaz que son interlocuteur ne souhaitait pas s’étendre sur le sujet. Ce qu’il pouvait tout à fait comprendre. La curiosité n’était pas un défaut chez l’Empereur. Il prenait les choses comme elles venaient et ne s’attardait pas à ce que les autres ne voulaient pas dire. Sauf si, réellement, cela était justifié.

Hochant de la tête, Diaz fit signe qu’il comprit. À quoi bon user sa salive toutes les trente secondes pour des petits mots de confirmation alors qu’un signe de tête pouvait suffire ? Diaz ne put dire si la suite était lié à une passion ou non, cependant, son interlocuteur devint alors bien plus loccasse. Ce qui fit sourire l’Empereur. Voilà donc un sujet qui semblait fasciner le Techimi. Se permettant un parallèle, Diaz se demanda si ce Techimi n’avait pas la passion de la psychologie Dalistère tout comme il l’avait de la mécanique. Écoutant avec attention, Diaz ne trouva rien à redire sur ses propos. Après un léger délai de réflexion, il lui répondit :

« Il est vrai que les êtres doués d’émotions ont tendance à réagir de manière moins naturelle lorsqu’ils se savent observer. C’est le principe du stress, car nous ne voulons pas faillir dans une tâche par exemple. Mais je vous déconseille de prendre Miss Will comme référence. Comme vous l’avez dit, elle est très… Singulière. Bien que cela permette d’avoir un parfait exemple de ce que l’on nomme : l’exception à la règle. C’est une expression qui spécifie alors qu’il existe toujours quelque chose ou quelqu’un qui sort du lot. »

Se grattant le menton, Diaz écouta la fin des dires de Dröhn. Il se mit à parler de l’anatomie de la génération des émotions. Diaz fit une mine désolée, vrai qu’étudier cela serait intéressant, mais hélas, ce n’était pas réellement possible à cause des conditions. Soit la personne devait être morte, soit vivante pour réellement tout découvrir, infligeant alors d’horribles douleurs. La torture en d’autres termes.

« Heureusement que l’étude comportementale permet déjà bien des analyses. Mais parler avec les gens pour qu’ils content leurs expériences avec leur ressentit et observer de quelle manière cela les a influencé peut s’avérer très instructifs, vous pourrez le constater. »

S’approchant dignement vers le Techimi, Diaz lui tendit la main pour ensuite ajouter :

« Si un jour l’occasion se présente, je serais ravi de vous porter mon aide quant à ce grand projet. »

Tout n’était qu’honnêteté et gentillesse. Diaz avait réellement la main sur le cœur et espérait que le Techimi le croirait.
 

By ©Didi Farl for Ozdrayus



HRPG: désolée, pas d'inspi T__T
Revenir en haut Aller en bas
Enjoy the world of darkness
avatar
Ozdrayen
MISSIVES : 94

INFO : 112ans
ARMES : Câble métallique


MessageSujet: Re: TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz Sam 29 Oct - 12:35

détails
112 ans et encore besoin d'un chaperon ?
- Atelier de Will -
ft. Diaz & Dröhn
Ʃkaemp はは ™

Pas très étonnant mais néanmoins décevant, l’empereur des Dalistères ne semble pas disposé à me prêter des cadavres pour mes expériences. Tant pis, je suppose que certaines valeurs morales créées de toutes pièces par leur société l’en empêche : l’éthique, la moralité et peut être aussi une liberté quelconque. Bah, je vais faire comme il me le recommande et me contenter d’une étude comportementale !

Je m’empresse de noter dans un coin de ma tête ce qu’il m’apprend d’intéressant : l’action du stress sur le comportement -chose que je ne peux pas vraiment constater avec mon cobaye personnel puisqu’elle semble se fiche du stresse comme de sa première clef à molette- ainsi que le principe de l’exception à la règle pour confirmer une règle. Cela me semble plutôt abstrait pour le moment mais je suis sûre qu’après quelques études, cela se révèlera très intéressant.

Tandis que l’homme aux cheveux blonds conclut en se disant prêt à m’aider si besoin, je remarque que Will n’est toujours pas rentrée. J’incline la tête en signe de remerciement sincère car je sais que son aide pourra certainement m’être très précieuse. L’appui de l’empereur lui-même, que rêver de mieux ?

« Merci très sincèrement pour votre proposition, Monsieur, et j’y réfléchirais, soyez en sûr. Si jamais je peux vous être d’une quelconque utilité, que ça soit pour vous ou pour les Dalistères, n’hésitez pas, je serai ravi d’apporter ma contribution à l’univers. »

Où est elle passée ? Je ne peux pas garder ce jeune homme à sa porte pendant une éternité, mes travaux m’attendent tout de même ! Je détaille mon interlocuteur : il possède un rang hiérarchique élevé, certes, mais il n’en reste pas moins un être humanoïde capable de comprendre que je suis occupé.

« J’informerai Will de votre passage dès son retour ! »

Et, avec un hochement de tête respectueux, je le salue, me demandant tout de même si ma façon d’agir correspond aux normes d’ici.

Je te laisse conclure ce RP du coup ! Au plaisir d'en refaire un si jamais Dröhn peut avoir une quelconque utilité pour l'Empereur et sa troupe !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Enjoy the world of darkness
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz Mar 8 Nov - 11:42


112 ANS ET ENCORE BESOIN D'UN CHAPERON ?

L’empereur avait beau passer du temps dans les villes et les rues pour parler avec son peuple, le travail restait malgré tout important et présent. Diaz ne se rendait pas compte qu’il était trop absorbé par cette conversation. Aussi, il aurait été sympathique de trouver une astuce pour mettre fin à cette conversation, toute aide extérieur étant alors des plus appréciées. Sauf que ce fut le Techimi lui-même qui fit gentiment comprendre la chose à l’Empereur. Diaz avait écouté ses remerciements sans rajouter quoi que se soit, car, pour lui, rien n’avait besoin de s’ajouter à la chose. Diaz était heureux de savoir qu’il venait de trouver un nouvel appui. Une personne extérieure qui serait d’accord pour lui venir en aide en cas de besoin. Aux yeux de l’Empereur et au vu de leur passé commun niveau culture raciale, c’était un grand pas.

Souriant, Diaz voulut lui tendre la main pour une poignée. Pourtant, il se retint. Le Techimi ne devait pas connaitre cette coutume, ni même la symbolique de ce geste chez les Dalistères. Aussi, Diaz se promit de lui apprendre ce genre de chose plus tard. Du coup, il le salua d’un hochement de tête et répondit à son tour :

« Je vous remercie pour votre hospitalité et le temps que vous m’avez accordé. Je tâcherais de faire convoquer Miss Will plus tard. »

Et sur ces mots, il fit demi-tour afin de prendre le chemin du quartier général du gouvernement avec ses gardes du corps.
 

By ©Didi Farl for Ozdrayus



HRPG: Ca joue, je m'en occupe <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Enjoy the world of darkness

MessageSujet: Re: TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz

Revenir en haut Aller en bas
TERMINE_112 ans et encore besoin d'un chaperon ? - ft. Diaz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» [Dale/Orques] Chaperon - cuculus.
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ozdrayus :: Informations :: Cimetière des Rp-

Sauter vers: